BMW teste une sportive M avec quatre moteurs électriques


Motorsport se prépare à l’ère du tout électrique. Il vient de lancer des essais d’une i4 avec un moteur par roue.

Publicité

Si Motorsport hésite encore à lancer une supercar électrique, qui ferait une descendante moderne à la M1, il ne fait aucun doute que des modèles M électriques vont rejoindre la gamme BMW à moyen terme.

La division sportive de la firme allemande vient ainsi de présenter un prototype « en vue du développement de modèles hautes performances 100 % électriques ». Preuve qu’à l’occasion de ses 50 ans, Motorsport ne regarde pas vers son passé, mais a les yeux tournés vers son avenir.

La base du prototype, dont une seule photo floue a été publiée, est l’i4 M50. La carrosserie a été revue avec des ailes gonflées, comme sur les « vraies » M. Et ce n’est pas juste pour le look : c’est aussi en lien avec une particularité technique de l’engin. Cette i4 n’a pas deux moteurs, un sur chaque essieu, mais quatre moteurs. Il y en a ainsi un par roue, ce qui ouvre de nouvelles possibilités dans la distribution du couple. Autre avantage de la motorisation électrique : une réponse instantanée avec toute la puissance dès l’appui sur la pédale d’accélérateur.

À lire aussi BMW pourrait faire revivre la M1 sous forme de supercar électrique

Les quatre moteurs sont liés à un système intégré de contrôle de la dynamique de conduite, qui surveille les conditions de conduite et s’adapte aux désirs du conducteur. La bonne puissance à la bonne roue est ainsi décidée et envoyée en quelques millisecondes, via un embrayage multidisque et un différentiel à chaque roue, en prenant en compte de nombreux paramètres, comme l’angle de braquage, la position de l’accélérateur…

BMW rassure ainsi déjà ses puristes : une M électrique promet donc de sacrées accélérations et une belle agilité. La marque évoque par exemple des vitesses de passage en courbe plus élevées, notamment sur chaussée humide.

Cette configuration technique a d’abord été testée virtuellement, puis sur banc d’essai. Elle prend maintenant la route, pour voir si la pratique rejoint le théorique. Les tests permettent aussi de voir l’efficacité de la récupération d’énergie au freinage. La marque n’évoque toutefois pas la partie batterie et autonomie. Ce n’est que le début du travail !

À lire aussi BMW prêt à révolutionner la M3 avec l’électrique

En savoir plus sur le véhicule BMW i4

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre