Tesla Model 3 Autopilot

Pour pousser ses utilisateurs à conduire en toute sécurité, Tesla déploie un nouveau Safety Score qui donne une note à votre conduite.

Les voitures Tesla sont considérées comme les plus sûres au monde. En revanche, avec l’apparition du système de conduite autonome, la marque est souvent sous le feu ardent des projecteurs. Pour pousser les conducteurs à plus de prudence, Tesla met en place le Safety Score.

La version bêta du Safety Score fournit aux conducteurs des voitures électriques américaines un retour sur le comportement de leur conduite et estime la probabilité que celle-ci puisse entraîner une éventuelle collision. Ainsi, sur une période d’évaluation de 30 jours, les propriétaires pourront prendre connaissance de leur score sur une échelle de 0 à 100 points.

Cinq critères analysés par le Safety Score

L’algorithme du système évalue cinq facteurs de sécurité comme suit :

Les avertissements de collision

Le système capte les alertes de collision selon un réglage de sensibilité moyen par défaut, et ce quelque soit le réglage retenu par le conducteur. Les différentes alertes sont comptabilisées sous la forme d’un taux d’alerte pour 1 000 miles (1 609 km).

Les freinages brutaux

Tesla considère comme un freinage brutal tout ralentissement d’une force supérieure à 0,3 g. Le score de sécurité est ici exprimé en pourcentage.

Les virages agressifs

Aussi exprimé en pourcentage dans une proportion de temps, le score capte les forces latérales supérieures à 0,4 g dans un virage négocié trop rapidement.

Le non-respect des distances de sécurité

Le système enregistre la vitesse de la Tesla, celle de la voiture qui précède et la distance entre les deux. Il est actif uniquement lorsque la voiture roule à 80 km/h ou plus et enregistre un mauvais score en calculant le temps (en secondes) dont le conducteur disposera pour réagir et s’arrêter si le véhicule devant venait à s’arrêter brusquement.

Le désengagement forcé du pilote automatique

Lorsque la voiture détermine que vous avez retiré les mains du volant ou que vous êtes inattentifs, trois avertissements sonores et visuels sont émis avant le désengagement forcé de l’Autopilot. C’est cet évènement qui entre dans le calcul du score selon un indicateur de 1 ou 0 (1 si désactivé de force, 0 sinon).

Pas encore disponible en France

Tesla indique que le véhicule doit disposer de la mise à jour 2021.32.22, être connecté au WiFi ou à un réseau cellulaire et parcourir au moins 0,1 mile pour activer la fonction Safety Score. Dès lors, les conducteurs pourront visualiser leur résultat sur l’application smartphone de la marque reliée à la voiture.

Aucune récompense n’est promise par le constructeur pour les meilleurs élèves, à l’exception de la satisfaction personnelle de se considérer comme un bon conducteur, à l’image des Eco Score ou note de concentration disponibles dans d’autres véhicules. Mais l’histoire ne nous dit pas si Tesla utilisera ces données afin de justifier le mauvais comportement d’un conducteur en cas d’accident lorsque l’Autopilot est engagé, ou pour sélectionner plus finement ses bêta-testeurs pour les prochaines évolutions du Full Self-Driving.