Audi : plus d’électrique et d’hybride rechargeable pour 2020


Publicité

En forte progression en 2019, la marque aux anneaux initie une nouvelle année sous le signe de ses TFSI e, qui descendront en gamme et viseront les flottes, ainsi que sur l’arrivée de deux nouvelles électriques e-tron fin 2020.

A l’issue de l’année 2019, Audi était encore la dernière des trois marques premium allemandes en France. En revanche, avec 11,5% de progression (57.533 unités), c’était la plus dynamique face à Mercedes et BMW. Malgré tout, l’électrification n’y a représenté qu’une part anecdotique. Le SUV e-tron lancé au début du printemps n’a été écoulé qu’à 453 exemplaires, toutefois plus que l’objectif de 400. Or cela changera en 2020.

Deux e-tron à suivre, et plus d’hybride rechargeable

« L’automobile n’a jamais subit autant de pression », a déclaré Lahouari Bennaoum, directeur Audi France, en référence aux objectifs CO2 forcés par l’UE. Dévoilée lors du Salon de Genève en mars dernier, la gamme d’hybrides rechargeables arrive donc en concessions à point nommé. Le Q5 TFSI e a initié cette nouvelle offre, épaulé par le grand frère Q7 ainsi que les berlines A7 et A8.

Le best-seller de la marque, le Q3 vendu à plus de 10.000 exemplaires, imitera très prochainement ses confrères. Le Q3 TFSI e sera prochainement révélé, sans plus d’informations, mais avec probablement la motorisation 245 ch du SEAT Tarraco FRe. Il devrait en outre allouer plus de 50 kilomètres d’autonomie. La nouvelle génération de la berline compacte A3, présentée à Genève début mars, devrait logiquement récupérer la motorisation hybride rechargeable de la Leon eHybrid et de la nouvelle Golf GTE.

En tout électrique, Audi France ne va pas plus loin que les annonces faites en septembre. L’e-tron Sportback disponible à la commande en janvier débutera ses livraisons en mai. Le Q4 e-tron, équivalent électrique du Q3 mais reposant sur une base de Volkswagen ID.3, est prévu fin 2020. Il en est de même pour l’e-tron GT, cousine de la Porsche Taycan et rivale de la Tesla Model S.

Le constructeur poursuivra également l’électrification légère sur le reste de sa gamme thermique. Pas de full-hybrid cependant, mais le micro-hybride 48V déjà présent va s’étendre sur la gamme ces prochains mois. Au global, Audi ne se donne pas d’ambitions d’électrification de son catalogue. « Le Q5 devrait réaliser environ 50% de ses ventes en hybride », confie toutefois L. Bennaoum. Les offres g-tron à carburation GNV, présentes en Allemagne ou Italie sur les A3, A4 et A5, ne sont pas prévues en France.

-30% de CO2 sur la production des véhicules en 2025

Malgré la pression sur les niveaux de 2020 instaurés en Europe, c’est à plus long terme que la marque évoque la question du CO2. « Audi s’inscrit dans la démarche de protection de l’environnement, même si ce n’est pas moins cher », précise le responsable de la communication Guillaume Jolit, « l’ambition est de décarboniser la chaîne de valeur en 2050 ».

Cela passera d’abord par -30% en 2025 (vs 2015), exemple avec le recyclage de l’aluminium en place depuis fin 2018. Audi atteste se pencher sur la question des batteries, « dont 95% des éléments sont recyclés » en partenariat avec Umicore, et teste même la seconde vie dans son campus de Berlin. Comme vu chez certaines entreprises automobiles, les matériaux recyclés s’inviteront rapidement sur les futures Audi, dont la future A3.

Les professionnels, une clientèle qui monte en puissance

L’autre enjeu d’Audi est  de continuer à étendre ses ventes aux professionnels. « Chez les particuliers, la part du premium baisse plus fortement que pour les généralistes », souligne Bennaoum, « la part des flottes a progressé au-delà des 50% des ventes en France ». Au sein de la marque aux anneaux, les ventes réalisées auprès des flottes ont augmenté de 16% contre 11% chez les particuliers en 2019.

D’où l’offre conséquente d’hybrides rechargeables, sans bonus mais aux avantages fiscaux indéniables pour les professionnels. Audi étudie aussi de près les retours d’expérience sur cette technologie et précise continuer la formation de ses équipes afin de guider ses clients vers la bonne motorisation.

L’A3 e-tron pourrait revenir, en reprenant le moteur des Golf GTE et Leon eHybrid


En savoir plus sur le véhicule Audi e-tron Sportback

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre