Cousine de la Porsche Taycan, l’Audi e-Tron GT pourrait elle aussi recevoir une version break, que nous imaginons en avance.

Pour son deuxième modèle entièrement électrique, la marque aux anneaux a lancé l’e-Tron GT, une berline sportive étroitement dérivée de la Porsche Taycan au chapitre technique. Comme sa cousine allemande, elle pourrait aussi recevoir une version break bien plus pratique que la berline.



Le break sportif Audi, une vieille tradition

Le break sportif est devenu une tradition chez la marque dès l’apparition en 1993 de l’Audi RS2. Depuis, le constructeur s’est particulièrement concentré sur cette forme de carrosserie pour ses sportives familiales. Si des berlines ont parfois vu le jour, leur carrière confidentielle n’a mis en lumière que les breaks sportifs, poussant parfois la marque à ne proposer que la seule version utilitaire pour famille dans ses gammes. C’est le cas des Audi RS4 B5, B8 et B9, mais aussi des deux dernières générations de RS6.

Avec la nouvelle e-Tron GT, Audi entre dans la sphère encore fermée des berlines sportives et électriques. Reposant sur la base technique de la Porsche Taycan, elle mime en partie la stratégie de la berline de Zuffenhausen, qui s’apprête à voir le jour en version Cross Turismo. Avec une histoire marquée par des breaks surpuissants, Audi pourrait donc décliner à l’avenir l’e-Tron GT en version Avant.

De 600 à plus de 1 000 litres de volume de coffre ?

C’est partant de ce constat que nous avons donc imaginé les lignes de la prochaine familiale électrique. Pas de surprise au chapitre stylistique donc, avec une e-Tron GT au style conservé, mais désormais dotée d’un sac à dos. Toutefois, contrairement à de nombreuses concurrentes qui proposent une silhouette de break de chasse (comprenez un coffre à la praticité limitée), le break électrique d’Audi adopterait une malle plus volumineuse.

C’est l’une des caractéristiques des breaks Audi, qui privilégient la plupart du temps la fonction plutôt que la forme (hors certaines déclinaisons Sportback). C’est là toute la différence avec la Porsche Taycan Cross Turismo qui prévoit une poupe athlétique : nous imaginons l’Audi e-Tron GT Avant avec une malle plus cubique qu’à l’accoutumée, finalement assez proche de celle d’une Audi RS6.

Le volume du coffre arrière pourrait donc grimper à près de 500 litres de volume, auxquels s’ajouteront aussi les 100 litres situés à l’avant. Ce profil de break permettrait aussi à l’e-Tron GT de proposer une banquette rabattable plus pratique.

L’esprit RS2 de retour ?

Ses ambitions pratiques n’entacheraient pas ses vocations sportives. L’Audi e-Tron GT Avant serait disponible avec une version Quattro d’entrée de gamme et une déclinaison RS plus puissante. Rappelons que la première avance 476 ch et 630 Nm de couple (530 ch en mode boost) alors que la RS propose 598 ch pour 830 Nm (646 ch en mode boost). Avec guère plus de poids, les accélérations perdraient quelques insignifiants dixièmes de secondes, mais les vitesses maximales de 245 km/h et 250 km/h seraient similaires.



Audi ne s’est jamais exprimé sur une éventuelle déclinaison Avant de sa nouvelle berline électrique. Si le segment ne semble pas aussi porteur que celui des SUV, il pourrait toutefois permettre à la marque de renouer avec son incroyable histoire de breaks sportifs.

Et vous ? Que pensez-vous de cette vision de l’e-Tron GT Avant ? La préférez-vous à la berline ? N’hésitez pas à nous donner vos impressions dans les commentaires…