Fiscalité essencediesel : Nicolas Hulot veut accélérer les choses
Notez cet article

Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot veut que les taxes appliquées au diesel soient alignées au plus tôt avec celles de l’essence.

Alors que la circulation différenciée était de retour à Paris et sa petite couronne suite à un nouvel épisode de pollution à l’ozone, la question de la fiscalité du diesel n’a pas tardé à s’inviter dans le débat. Interviewé ce vendredi sur BFMTV et RMC, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé le prochain réalignement de la fiscalité sur le diesel sur celle de l’essence.

Essence ou diesel, « a terme la fiscalité sera la même, en tout cas à la pompe » a précisé le Ministre, indiquant vouloir «  le faire assez rapidement », sans doute lors des prochaines discussions budgétaires.

Alors que le rééquilibrage de la taxation du diesel sur l’essence est déjà en place depuis deux ans, mais en marche lente, l’écart de tarif reste encore de près de 20 centimes entre les deux carburants. Pour l’Etat, il s’agissait de ne pas faire de changements trop brusques qui pénalisent celles et ceux qui ont été jadis incités à acheter des véhicules diesel, notamment via le bonus écologique.

Hydrocarbures : interdiction de tout nouveau permis d’exploitation

Le Ministre a par ailleurs indiqué que le gouvernement présentera d’ici à l’automne une nouvelle loi visant à interdire tout nouveau d’exploitation en France. Sont notamment concernés les gaz de schiste mais aussi les forages pétroliers en Guyane.

«Pour qu’il n’y ait pas de nouveaux permis, on doit changer par la loi le Code minier, et on va le faire dans un délai très court», a précisé le Ministre.

Quid des carburants alternatifs ?

Maintient du bonus écologique, nouvelles mesures en faveur de l’électrique, TICPE réduite pour le biogaz carburant ou éventuelle prime à la conversion pour les véhicules GPL ou E85… le Ministre n’a guère donné d’indications quant aux éventuelles mesures en faveur des carburants alternatifs. Affaire à suivre…