Source : Tank & Rast

PDG du consortium allemand Ionity, Michael Hajesh nous détaille l’arrivée du réseau en France, annonçant l’ouverture des premières stations cet été et nous donnant rendez-vous en septembre pour découvrir les tarifs officiels.

« Ionity prévoit d’installer environ 80 stations en France, essentiellement le long des principaux axes autoroutiers, en partenariat avec les opérateurs de stations-services » nous explique le PDG du consortium Ionity qui prévoit cet été l’ouverture des deux premières stations françaises. Installée à proximité d’une station BP, sur l’autoroute A11, la première sera située sur l’aire d’autoroute des Portes d’Angers tandis que la seconde, plus proche de Tours, sera implantée le long de l’autoroute A10.

Des déploiements qui marqueront l’entrée officielle du réseau allemand sur le marché français et qui devraient s’intensifier à la rentrée. « La construction des stations suivantes reprendra en septembre après la trêve estivale, période durant laquelle nous ne pouvons pas construire » précise notre interviewé. Outre les deux stations déjà citées, le site internet de Ionity annonce trois autres installations en cours de construction dans l’hexagone. La première également dans les environs de Tours (mais dans l’autre sens de circulation) et les deux autres à Chartres, de part et d’autre de l’autoroute A11 (Aires de Chartres Bois Paris et Chartres Gasville).

« Les premiers sites seront équipés de 6 points de charge délivrant chacun jusqu’à 350kW. Les stations de recharge suivantes offriront entre 4 à 10 points de charge ce qui nous permettra de nous adapter aux besoins » complète notre interlocuteur qui confirme par ailleurs la présence de bornes multistandards. « Afin de répondre à la réglementation française, chaque station Ionity en France sera équipée d’au moins une borne de recharge universelle 50 kW » nous explique-t-il.

En termes d’accessibilité, les stations seront aussi bien ouvertes aux abonnés qu’aux utilisateurs occasionnels. « IONITY proposera toujours ses services aux clients occasionnels (sans abonnement) ainsi qu’aux clients des MSP (Opérateurs de Mobilité). Le paiement sera bien entendu possible via les méthodes habituelles (application ou carte RFID) » détaille Michael HAJESCH qui indique par ailleurs l’arrivée « à plus long terme », du système Plug&Charge, un dispositif permettant d’assurer la transaction entre la borne et la voiture par le câble de recharge.

Michael Hajesh, Président de Ionity (à gauche sur la photo) et David Finn, Président de Tritium, l’un des fournisseurs des bornes du réseau

Les tarifs annoncés en septembre

Sur la question de la politique tarifaire, le responsable de Ionity nous donne rendez-vous d’ici quelques semaines.

« En septembre, nous publierons la tarification d’utilisation du réseau pour toute l’Europe » précise Michael Hajesch. « Nous invitons actuellement nos clients à venir tester le service Ionity gratuitement à l’ouverture des stations. Ce sera le cas pour les deux stations françaises qui ouvriront prochainement » complète-t-il.

Charge ultra-rapide : Ionity compte ouvrir 80 stations en France
4.9 (97.5%) 16 votes