S’exprimant au sujet du fort engouement autour de la voiture électrique, Carlos Tavares espère que son développement ne suscitera de polémiques comme celles du dieselgate.

« Nous sommes en train d’évoluer d’un monde où la réglementation était neutre vis-à-vis des technologies vers un monde où on nous instruit d’aller dans la direction du véhicule électrique », a déclaré à Reuters Carlos Tavares, président du directoire de PSA, lors du salon de Francfort.

« Si on nous donne instruction de faire des véhicules électriques, il faut aussi que les administrations et les autorités assument la responsabilité scientifique. Parce que je ne voudrais pas que dans 30 ans on ait découvert les uns ou les autres quelque chose qui n’est pas aussi beau que ça en a l’air » a-t-il ajouté, citant plusieurs facteurs de risques comme l’origine de l’électricité, le recyclage des batteries, la gestion de certains matériaux ou les éventuelles émissions électromagnétiques des véhicules en cours de chargement.

Sur l’électrification de sa gamme, le groupe PSA prévoit de proposer des versions électriques et hybrides rechargeables pour 50% de ses modèles en 2020 et pour 80 % d’ici 2023. Une transition que le groupe se dit prêt « à digérer ». « La nôtre étant particulièrement agile je ne suis pas inquiet » a-t-il ajouté.

Source  : Reuters

PSA espère que la voiture électrique n’aura pas droit à son dieselgate
5 (100%) 2 votes