Volkswagen bat le record d’altitude atteint par une voiture électrique avec son ID.4 GTX


C’est un record : jamais personne n’est allé plus haut au volant d’une voiture électrique que les 5 816 m atteints en Amérique du Sud par le Volkswagen ID.4 GTX.

Publicité

La promotion des véhicules électriques et de leurs capacités par les constructeurs semble suivre une trajectoire similaire à celle des thermiques au siècle dernier : sports mécaniques, records de vitesse ou d’accélération et nous sommes visiblement désormais arrivés dans l’ère des grandes traversées, dans l’esprit notamment de la célèbre Croisière Jaune dans laquelle s’était lancé André Citroën il y a près de 90 ans pour relier Beyrouth à Pékin.

Nous avons ainsi appris cette semaine que Nissan a confié un Ariya à l’aventurier britannique Chris Ramsey afin d’effectuer un demi-tour du globe du pôle Nord au pôle Sud, soit une traversée de 27 000 km, l’objectif étant de démontrer les qualités de la nouvelle transmission intégrale e-4ORCE du SUV électrique. Pas un mot cependant dans le communiqué de presse sur le chapitre des recharges, ce qui sera pourtant critique dans les lieux aussi isolés, des « paysages glaciaires enneigés, aux ascensions périlleuses de montagnes, en passant par les vastes dunes du désert ».

À lire aussi Essai Volkswagen ID.4 GTX : que vaut la première GTI électrique ?

Et Volkswagen lui emboîte le pas avec son ID.4 GTX qui, dans les mains d’un autre aventurier, Rainer Zietlow, a atteint la plus haute altitude pour une voiture électrique. Et ce n’était pas la première fois que le pilote allemand établissait un record au volant du SUV électrique puisque, en juillet dernier, il était parti du siège américain du constructeur situé à Herndon, en Virginie, et avait fait le tour des 48 états continentaux en 97 jours, puis un autre en octobre en conduisant 57 000 km de façon continue.

Une altitude atteinte sans l’assistance d’un treuil

Cette fois-ci, Zietlow et son équipe de trois personnes, un Volkswagen Amarok forcément diesel servant de véhicule de support, ont démarré leur aventure à Santiago, au Chili, se dirigeant vers le nord à travers l’Argentine jusqu’à la province de Sur Lípez, en Bolivie, jusqu’à la base du Cerro Uturuncu, un volcan dormant, avant d’en commencer l’ascension. Au onzième jour, le record est battu avec une altitude atteinte de 5 816 m, battant le précédent qui s’établissait à 5 771 m et, ce, sans utiliser d’équipements extérieurs tel un treuil. L’ID.4 utilisé était toutefois équipé de suspensions semi-actives CVSAe développées par Tenneco et disponibles dans le commerce.

La question de la recharge est ici brièvement évoquée puisque, sur les 23 arrêts pour remplir les batteries durant les 3 039 km réalisés, le SUV électrique a pu compter sur le réseau de wallbox Enel X Way se trouvant dans les hôtels, mais seulement entre l’Argentine et la Bolivie.

Comme pour Nissan, la volonté de Volkswagen était de prouver, si c’est encore nécessaire, qu’une voiture électrique peut être efficace partout, même à hautes altitudes.

À lire aussi Volkswagen ID.5 GTX : le SUV coupé sport sera présenté à Munich

En savoir plus sur le véhicule Volkswagen ID4

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre