Portée par la diversité de sa gamme, la marque allemande a été celle qui a vendu le plus de voitures électriques en avril sur le marché européen.

S’il a mis plusieurs années à parfaire une stratégie électrique en grande partie centrée sur la plateforme MEB, Volkswagen passe désormais à l’offensive. Après avoir lancé en fin d’année dernière sa compacte ID.3, le constructeur allemand arrive avec l’ID.4, beaucoup plus prometteur, car placé sur le segment toujours plus populaire du SUV. Avec 7 565 exemplaires écoulés, le second membre de la famille ID prend la tête du marché européen en avril, suivi de près par l’ID.3 qui totalise 5 941 immatriculations sur la même période.



En difficulté dans l’Hexagone où elle se fait rattraper par la 208 électrique, la Renault ZOE occupe la troisième place du classement européen. Totalisant 4 083 immatriculations, la citadine au losange devance la Peugeot e-208 et le Hyundai Kona électrique, respectivement écoulés à 3 597 et 3 525 exemplaires sur la période. Arrivent ensuite la Fiat 500e (3 267), le Kia e-Niro (3 213) et l’Audi e-tron (3 188).

À peine lancé sur le marché européen, le Skoda Enyaq réalise un bon démarrage. Il termine à la 11e place avec 2 439 immatriculations.

Sources : CleanTechnica – EVsales

La Model 3 toujours en tête du classement annuel

Aucun cargo n’ayant atteint le port de Zeebrugge ces dernières semaines, la Tesla Model 3 est absente du Top 10 européen du mois d’avril. Elle conserve toutefois sa première place au cumul sur les quatre premiers mois de l’année. Avec 32 444 unités écoulées entre les mois de janvier et d’avril, elle devance largement sa grande rivale, la Volkswagen ID.3, qui cumule 17 703 immatriculations sur la même période.

Juste derrière, la Renault ZOE complète le podium avec 14 394 unités écoulées tandis que le Kona électrique termine 4e avec 14 394 immatriculations.

Sources : CleanTechnica – EVsales

Au classement par marque, Volkswagen reprend la tête. Sur les 4 premiers mois de l’année, la marque s’est accaparé 11 % des ventes de voitures branchées (hybrides rechargeables inclus), devançant ainsi Mercedes 10,2 % et BMW (9,6 %). À la septième place, Tesla ne représente que 5,3 % du marché européen ce qui reste excellent étant donné que la Model 3 reste le seul modèle livré par la marque en ce moment.

Au classement par groupe automobile, Volkswagen creuse l’écart et s’accapare 22,8 % du marché européen. Favorisé par la diversité de ses marques, le jeune groupe Stellantis occupe la seconde place avec 14,1 % du marché tandis que Daimler et BMW jouent quasiment à jeu égal (respectivement 12,2 et 11,9 %).

Sources : CleanTechnica – EVSales