Première voiture électrique du constructeur italien Fiat, la 500e est présentée le 4 mars 2020, et lancée en Europe en octobre. Pour sa transition, la citadine monte en gamme et brise son aspect populaire et extravagant avec une silhouette rétro-chic. Elle dispose d’une gamme vaste avec 3 carrosseries et 4 finitions ainsi que deux tailles de batteries jusqu’à 321 km d’autonomie.

Design et dimensions de la 500 électrique

La génération de 2007 jurait par l’aspect rétro rappelant sa très célèbre édition des années 50. En 2020, bien que passant au tout électrique, la petite transalpine ne bouleverse pas son allure. Elle devait se révéler au public à l’occasion du salon de Genève 2020, annulé suite à l’épidémie de Covid-19, se contentant d’une présentation en ligne le 4 mars 2020.

Néanmoins, elle se rend un poil plus masculine avec des galbes plus prononcés et une apparence plus haut de gamme. Sa plateforme est totalement nouvelle, où Fiat avait investit 700 millions d’euros dans un plan dédié à l’électrification comprenant également de futurs modèles zéro-émission et hybrides-rechargeables. Or la 500 est la seule à l’utiliser, après l’abandon de cette base suite à la fusion du groupe FCA avec PSA.

La Fiat 500e gagne en volume, avec 3,63 mètres de longueur pour 1,75 m de large rétros rabattus et 1,53 m de haut. Trois carrosseries forment le catalogue, avec la 3 portes « Berline », la 2 portes à toit coulissant « Cabriolet » et la 4 portes « 3+1 ». Cette dernière inédite apporte une seconde porte à droit, côté passager, facilitant l’accès à bord grâce à l’ouverture antagoniste. Le coffre cube 185 litres, et jusqu’à 550 litres banquette arrière repliée. Ciblant l’univers urbain, la « Cinquecento » dispose d’un diamètre de braquage de 9,7 mètres.

Motorisations et modes de la Fiat 500e

La Fiat 500e électrique est proposée aux côtés des motorisations conventionnelles essence de l’ancienne générations. Elle embarque un moteur de 87 kW (118 ch) dont le couple maximal est de 220 Nm, et se combine uniquement avec la grande batterie 42 kWh. La citadine y est dynamique, puisqu’elle abat le 0 à 100 km/h en 9 secondes et le 0 à 50 km/h en 3,1 secondes. La vitesse maximale est bridée à 150 km/h. Une version moins puissante de 70 kW (95 ch) se rend aussi disponible, seulement avec la batterie 23,8 kWh. Les performances sont en léger retrait, avec 9,5 s au 0-100 km/h et 135 km/h en pointe.

Il est possible de rouler via 3 modes de conduites : Sherpa, Range et Normal. Le premier semble être un mode d’urgence, il limite au maximum les performances de la 500e pour préserver l’autonomie. La vitesse est alors plafonnée à 80 km/h, les accélérations plus lentes, la climatisation et les sièges chauffants sont automatiquement coupés, même s’ils restent réactivables par le conducteur. Le mode Range permet lui aussi de réduire la consommation de façon moins contraignante.

En intégrant un système de conduite à une pédale, il incite à adopter une conduite plus calme. Cette technologie basée sur la régulation automatique du freinage régénératif (frein moteur) permet aussi de récupérer davantage d’énergie dans la batterie lorsqu’on lève le pied de l’accélérateur.

Les caractéristiques de la Fiat 500 2020

La Fiat 500e électrique embarque également une technologie de conduite autonome de niveau 2. Il s’agit simplement d’une aide au maintien dans la voie associée à un régulateur de vitesse adaptatif. Le système est géré à partir des données captés par des caméras et radars à ultrasons disséminés sur le véhicule.

Batteries et autonomies de la Fiat 500 électrique

La batterie lithium-ion de la 500e affiche une capacité de 42 kWh (37,3 utiles), une des plus grandes de sa catégorie. Elle se compose de 98 cellules à une tension de 400V, et pèse 294,3 kg. La citadine promet de 298 à 321 km d’autonomie moyenne (cycle WLTP) selon les modèles et 430 à 460 km en cycle urbain.

Une seconde batterie de plus petite capacité, de 23,8 kWh, permet un tarif plus accessible à la gamme de l’Italienne. Elle voit logiquement baisser l’autonomie WLTP à 180 km en moyenne, et 240 km en cycle urbain.

Recharge de la Fiat 500e électrique

La Fiat 500e embarque un connecteur Combo CCS situé sur l’aile arrière droite. Celui-ci autorise une recharge rapide en courant continu jusqu’à une puissance de 85 kW (50 kW en batterie 23,8 kWh). Dans ces conditions, le temps de charge est de 35 minutes pour passer de 0 à 80% de batterie.

Le véhicule peut également charger en courant alternatif jusqu’à 11 kW, ce chargeur étant de série. Sur une prise classique domestique, il faut compter environ 15h15 pour un plein. Sur une wallbox 7,4 kW, le temps est réduit à environ 6h alors que sur une borne 11 kW, il n’est plus que de 4h15 (version 42 kWh).

Prix et gamme de la Fiat 500e électrique

Officiellement présentée le 4 mars 2020, la Fiat 500e électrique est disponible en pré-commande depuis cette date. Les 500 premiers clients ont pu réserver l’édition limitée La Prima suréquipée, via le site internet de Fiat. Le Cabriolet à 37.900 € hors bonus écologique a été épuisé en juin 2020, suivi de la carrosserie classique 3 portes « Berline » au prix de 34.900 euros. Une seconde édition de lancement France Edition a suivi à l’été.

En France, la commercialisation définitive débute en octobre 2020. Elle intègre 4 nouvelles finitions : Action, Passion, Icone et Icone Plus. Découvrez les différents modèles, au prix à partir de 24.900 € hors bonus écologique :

Fiat assemble la 500e dans l’usine de Mirafiori en Italie, où la marque espère produire 80.000 exemplaires chaque année.

Galerie photo de la Fiat 500e électrique