Peugeot compte profiter du tout prochain salon automobile de Genève (7-17 mars 2019) pour lancer sa nouvelle signature. « Motion & Emotion », adoptée en 2010 pour les 200 ans de la marque, devient « Motion & e-Motion » à l’approche de la commercialisation de la 208 électrique.

80 ans d’histoire de la mobilité électrique

Puisqu’on aime fêter les anniversaires symboliques chez PSA, n’oublions pas celui du début de la mobilité électrique dans l’histoire de Peugeot : 80 ans l’année prochaine, si l’on démarre aux études et prototypes appliqués à la Peugeot 202. La France se débrouille alors comme elle peut pour faire face aux restrictions imposées par l’occupant allemand à partir de 1940. Le Lion commercialisera plutôt, à moins de 400 exemplaires, sa VLV (Voiture légère de ville) qui peut au mieux parcourir 80 kilomètres, avec des pointes dépassant à grand peine les 35 km/h. Fin de l’acte électrique 1 avec la libération de la France.

Le jeu du chat et de la souris

L’histoire de Peugeot avec la mobilité électrique sera ensuite marquée par les règles du jeu du chat et de la souris. D’abord entre le constructeur et une clientèle qui peine à se décider dans les années 1990. Et, actuellement, alors que le marché décolle avec le soutient de l’Etat et de l’Europe, face à un dirigeant qui souhaite se démarquer de Renault où il a pourtant été à bonne école Z.E. au côté de Carlos Ghosn. Maintenant que les autres pistes se présentent en voies sans issue, Carlos Tavares, engage davantage son groupe dans l’électrification des motorisations, sans sacrifier une avancée prudente qu’il aime médiatiser.

Une légende pour Peugeot

Au catalogue 2018 de Peugeot, on trouve bien sûr un Partner électrique qui se décline en une version ludospace nommée « e-Partner Tepee ». Rien de bien salivant dans cet engin aux performances dépassées. En revanche, Peugeot nous a fait un beau cadeau l’année dernière en nous faisant entrer dans sa e-Legend qui rajeunit avec audace et équilibre le style du coupé 504 apparu en 1969. Et pour les 208 ans de la marque automobile, on nous a promis une 208 électrique ! Elle devrait être officiellement présentée à Genève dans un peu plus d’une dizaine de jours, pour une probable commercialisation avant la fin de l’année.

Symbolique

Transformer la signature de la marque pour y inclure l’image de la mobilité électrique revêt donc un caractère symbolique, laissant à penser que Peugeot va enfin mettre les Watts dans le virage vers la mobilité durable, en faisant bien plus que d’électrifier simplement « tous ses modèles à partir de 2019 », comme l’indique aujourd’hui un peu trop sagement sa feuille de route. Son service de communication précise : « A partir du salon de Genève 2019, cette nouvelle signature sera déployée dans tous les pays et dans chaque prise de parole de la marque : affichage, print, salons, points de vente et packshot pour toutes les campagnes TV et vidéos ».

A Genève, dans quelques jours, l’immense lion, qui s’était invité sur le stand l’année dernière pour fêter les 160 ans de l’emblème Peugeot, revient. Il s’animera « de jeux de lumières dichroïques verts et bleus, et de reflets sur ses surfaces fluides et sculptées », dont on retrouvera à l’avenir les teintes et la philosophie dans le « e » de « e-Motion » afin de symboliser l’électrification de la gamme. « La marque se projette dans l’ère de la transition énergétique et l’électrification de son emblème en est une nouvelle preuve », assure le constructeur.

Electrique et hybride rechargeable

Derrière la 208 électrique, on attend d’autres modèles 100% branchés. Ainsi, en 2020, la future 2008 électrique, et l’utilitaire Expert. Davantage de mouvements du côté de l’hybride rechargeable, avec, dès cette année, l’intégration de cette architecture technologique sur les Peugeot 3008, 508 berline et 508 SW. Et peut-être une bonne surprise à Genève avec la sportive SR1 !

Véhicules électriques Peugeot : D’Emotion à e-Motion
2.9 (58.67%) 30 votes