Disponible en version hybride depuis fin 2016, le crossover de Toyota sera lancé dans une version 100 % électrique en Chine dès 2019 afin de répondre aux nouvelles règles des autorités chinoises.

Révélée par le site japonais Asahi Shimbun, l’information parle d’un lancement en 2019 avec un modèle électrique basé sur le C-HR dont les caractéristiques n’ont pas été précisées. Les volumes seront déterminés par les réglementations chinoises et les aides à l’achat disponibles. La production initiale tournera autour de 1000 véhicules par an ce qui semble assez peu par rapport aux 180.000 véhicules électriques et hybrides rechargeables écoulés sur le marché chinois sur les six premiers mois de l’année.

Limité au seul marché chinois, ce futur Toyota C-HR électrique n’a pas vocation à être commercialisé en dehors de la Chine. Pour le constructeur, il s’agit d’anticiper les « quotas » qui devraient être imposés en Chine à compter de l’an prochain. A l’horizon 2025, le pays souhaite que les véhicules « nouvelles énergies » représentent au moins un cinquième des ventes de véhicules neufs contre moins de 2 % à ce jour.

Pour le reste du monde, le constructeur projette un autre modèle 100 % électrique dont l’arrivée sur le marché est attendue pour 2020 (voir notre article).

En attendant, il faudra se contenter de l’offre hybride du constructeur. Lancé fin 2016, le Toyota C-HR hybride caracole en tête des ventes du constructeur en Europe. Reposant sur la nouvelle architecture TNGA inaugurée sur la nouvelle Toyota Prius, le crossover hybride de Toyota développe jusqu’à 122 chevaux de puissance et débute à partir de 28.500 euros en France (voir la fiche technique).

Notez cet article