Toyota bZ4X : le SUV électrique annonce ses prix en LLD


Les premières livraisons du SUV électrique Toyota bZ4X sont prévues pour septembre. Mais il est déjà possible de le précommander. La gamme et les premiers tarifs ont été annoncés par Toyota.

Publicité

Toyota vient d’ouvrir les précommandes pour le bZ4X, comme il est désormais d’usage pour les nouveaux modèles, surtout électriques. En pratique, tout se passe en ligne et il suffit de configurer son bZ4X, et communiquer ses coordonnées. Ceci sans engagement vis-à-vis de l’ouverture réelle des commandes en juin. Les premières livraisons sont prévues pour septembre, et les clients passés par le processus de précommande seront prioritaires.

Pour le moment, Toyota ne communique toutefois que les tarifs en Location Longue Durée, et pas le prix d’achat du véhicule. Une stratégie qui vise à mettre l’accent sur le coût d’usage mensuel. Les tarifs complets seront communiqués en juin.

La gamme et les prix du Toyota bZ4X

L’offre proposée se décline en trois niveaux : Pure, Origin et Origin Exclusive. Alors que le premier se limite à 2 roues motrices, les deux autres proposent aussi la transmission intégrale.

Le Toyota bZ4X débute donc à 399 euros par mois en deux roues motrices avec 6 000 € une fois déduits le bonus et la prime à la conversion. En transmission intégrale, les mensualités grimpent à 529 euros avec un apport initial proche de 10 000 euros aides déduites. Dans tous les cas, le contrat s’étale sur 3 ans et seulement 30 000 km (10 000 km/an). L’entretien est inclus.

Surtout, l’apport est non négligeable : 13 450 € quand même. Il sera réduit le cas échéant, puisque la prime à la conversion et le bonus écologique entrent en ligne de compte dans ce volet du financement. Sur ce point, notons que seule la première version annonce 5 000 € de bonus, les autres se contentent de 1 000 €. Ce qui donne un premier indice sur les prix, qui seront au-dessus des 45 000 euros pour les Origin et Orgin Exclusive.

Pure Origin 2WD Origin Exclusive 2WD Origin 4WD Origin Exclusive 4WD
Loyer (37 mois / 30 000 km) 399 469 529 529 579
Apport 5950 9950 9950 9950 9950
Bonus + Prime à la conversion 5000 + 2500 1000 + 25 001 000 + 25 001 000 + 25 001 000 + 2 500

Les équipements du Toyota bZ4X

La Pure répond à son nom, avec un équipement qui comprend l’essentiel, sans fioritures : climatisation bizone, les écrans7 et 8 pouces pour l’instrumentation et le multimédia, la caméra de recul, des jantes 18 pouces, une sellerie en tissu noir et un accès et démarrage mains libres. Pure aussi la sélection de couleur : Bleu Cobalt ou Bleu Cobalt…

Pour avoir un bZ4X, gris platine, gris argent, noir, blanc ou rouge, il faudra passer à l’Origin. Avec un supplément de 22 euros par mois pour la couleur, et même 30 pour le blanc. Cette Origin ajoute le chargeur à induction à bord, le hayon motorisé, les phares LED adaptatifs, l’écran central 12,3 pouces, les capteurs ultrason d’aide au stationnement à l’arrière, les vitres surteintées, les sièges avant chauffants et la sellerie mêlant tissu et cuir synthétique.

Enfin, la Origin Exclusive se pare d’un toit noir, avec une offre de teinte similaire à la Origin, avec un supplément moins cher de 1 €. Le Bleu Cobalt reste la teinte de base. Côté équipement, on gagne ici les capteurs d’aide au stationnement à l’avant, le toit panoramique, les caméras 360°, le système audio JBL et la surveillance d’angle mort à l’arrière.

Comme souvent donc, la version intermédiaire semble la plus équilibrée.

Les caractéristiques du Toyota bZ4X

Introduisant la nouvelle génération de véhicules électriques de la marque, le bZ4X n’est toutefois pas la première voiture électrique de Toyota. Il y a maintenant quelques années, les clients américains ont déjà connu un Rav4 électrique. À l’époque, le véhicule avait été conçu avec un petit constructeur californien… Tesla.

Le Toyota bZ4X est le premier modèle reposant sur la plateforme e-TNGA, qui servira par la suite à de nombreux modèles qui couvriront dans quelques années l’essentiel des segments, en parallèle de l’offre hybride. Il s’agit d’un SUV compact de 4,69 m de long et 1,86 m de large. La plateforme dédiée à ce type de propulsion permet en théorie d’offrir une grande habitabilité, ce que nous vérifierons lors de notre premier essai. Néanmoins, à 452 litres et vu la longueur, le coffre ne semble pas si généreux que cela.

Comme évoqué ci-dessus, le Toyota bZ4x arrive avec 2 roues motrices dans sa version de base. Le moteur de 150 kW/204 ch et 265 Nm entraîne les roues avant. La version 4 roues motrices ne se contente pas d’ajouter un moteur à l’arrière. La puissance est en fait équilibrée entre deux moteurs de 80 kW/109 ch et 168 Nm. Total donc après un rapide calcul : 160 kW/218 ch et 336 Nm.

Dans les deux cas, la batterie est la même : 71,4 kWh. Toyota n’a pas prévu plusieurs tailles au contraire de la plupart des modèles du segment. L’autonomie est annoncée à 461 km en 2 roues motrices, 422 km avec la version 2 moteurs. Le SUV embarque un chargeur de 7 kW, et grimpe jusqu’à 150 kW en courant continu.

Notons enfin que tous les modèles disposent de l’instrumentation en position haute, à la façon d’un Peugeot 3008. Le demi-volant présenté avec le concept-car sera bien disponible, mais seulement en 2023. Sa disponibilité est en effet coordonnée au lancement de la nouvelle direction adaptative by-wire.


En savoir plus sur le véhicule Toyota bZ4X

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre