Le cordon de recharge de la Porsche Panamera S E-Hybrid

Le Groupe Bolloré vient de déposer un dossier pour le déploiement de 16 000 bornes de recharge à travers le pays, a indiqué le Ministère de l’Economie ce lundi 8 décembre, levant le voile sur l’identité du mystérieux opérateur annoncé il y a quelques jours…

« Ce dossier marque une nouvelle étape pour la France de l’électromobilité. Nous avons décidé de maintenir à 6 300 € le bonus à l’achat d’un véhicule électrique, qui pourra être porté à 10 000 € par le superbonus. Dans un effort commun public et privé, nous donnons désormais un coup d’accélérateur au déploiement d’un réseau national de bornes de recharge ! » a précisé le ministre de l’économie, Emmanuel Macron.

Publicité


Recharge semi-accélérée

Si on ne connait que peu de détails sur le projet présenté par Bolloré, on sait que les bornes proposées sont de type « semi accélérées » (22 kW).

L’investissement total de Bolloré dans le projet sera de 150 millions d’euros sur 4 ans, ce qui laisse supposer que le déploiement des 16 000 bornes sera réalisé de façon progressive et sur plusieurs tranches.

Validation d’ici fin janvier

Ce dossier s’inscrit dans le cadre de la nouvelle loi « facilitant le déploiement d’un réseau d’infrastructures de recharge de véhicules électriques sur l’espace public ». Promulguée le 4 août dernier, celle-ci autorise les sociétés privées à déployer des bornes de recharge sur le domaine public.

Le dossier présenté par Bolloré, qui ne sera sans doute pas le seul groupe à candidater, devrait être examiné par les ministères de l’écologie et de l’économie d’ici à fin janvier. En cas d’avis favorable, Bolloré bénéficiera d’une exonération d’occupation de l’espace public et pourra lancer une concertation avec les territoires concernés pour définir les « les modalités précises d’implantation ». A suivre…

Publicité