Renault Mégane E-Tech Plug-in 2020 : l’hybride rechargeable officielle


Publicité

La compacte de Renault se convertit à l’hybride rechargeable en empruntant le bloc essence-électricité 160 ch du Captur. Elle sera disponible à la commande cet été, d’abord en break Mégane Estate E-Tech Plug-in.

Lors du Salon de Bruxelles, les Clio E-Tech et Captur E-Tech Plug-in ouvraient le bal de l’hybride. Nous en apprenons désormais plus avec l’officialisation d’une Mégane hybride rechargeable, disponible en fin d’année. La voici concrète en ce début février 2020.

Une Mégane E-Tech Plug-in sans surprise

Sous le capot, reprend la motorisation du SUV Captur E-Tech Plug-in. La Mégane opte donc pour le 4 cylindres essence 1,6 litre couplé à deux moteurs électriques (assistant de 49 kW et alterno-démarreur de 23 kW). La puissance maximale cumulée atteint 160 chevaux pour un couple de 300 Nm.

La batterie, installée à l’arrière, est identique, de capacité 9,8 kWh. Elle permettra une autonomie moyenne de 50 km WLTP, tandis que la consommation devrait se situer autour de 1,7 l/100 km. Les émissions de CO2 ne sont pas exactement précisées, « à moins de 40 g/km » chiffre Renault. Enfin le câble de chargement vient amputer le coffre, dont le volume régresse à 414 litres en carrosserie berline (et 434 pour le break) .

La recharge n’est pas non plus détaillée. Effectuée via une trappe située sur le flanc arrière droit, la puissance maximale du chargeur embarqué serait de 3 kW pour un plein d’électricité en 2h30 environ.

Un restylage au passage

La compacte française en profite pour recevoir ses modifications esthétiques de mi-carrière. Il faut avoir l’œil, car les évolutions sont légères.

La calandre est davantage chromée, les phares sont à diodes de série, la jupe avant se muscle un peu avec des projecteurs plus fins. A l’arrière, les feux rehaussent la signature lumineuse, tandis que le canule d’échappement est dissimulée. Sur les versions E-Tech Plug-in, les badges sur le hayon et le montant central seront les seuls points distinctifs, à l’instar de la Clio hybride. A noter : l’hybride rechargeable pourra disposer du pack extérieur R.S. Line de la finition éponyme, aux bas de caisses dédiés.

A l’intérieur, peu de changement, l’écran central gagne en taille (jusqu’à 9,3 pouces), les compteurs étant totalement numériques sur certaines finitions. L’E-Tech ne possède pas de spécificités, à l’exception de quelques affichages dédiés à la conduite électrique.

Peu d’évolutions pour la Mégane 2020, et aucune distinction pour l’E-Tech Plug-in

 

Le break d’abord, mais attention aux rivales

Renault ne donne pas de date à sa nouvelle Mégane E-Tech Plug-in. On sait toutefois que la version break Estate sera prioritaire. La berline 5 portes n’arrivera que dans un second temps. La version hybride rechargeable pourrait cependant être commercialisée simultanément aux thermiques, soit à l’été 2020. Les livraisons devraient débuter à l’automne, à partir de 35.000 € environ.

D’ici-là, la Renault Mégane sera devancée par la Volkswagen Golf et la Seat Leon eHybrid sur son segment. Or ces rivales privilégient la puissance avec 204 ch, voire 245 ch sur les versions GTE et Cupra. La Kia Ceed hybride rechargeable sera probablement plus féroce en termes de tarifs. Avec 141 ch et 60 km d’autonomie électrique, la Coréenne sera aussi plus efficiente, et rejointe ultérieurement par la cousine Hyundai i30.

La Renault Mégane berline 5 portes hybride rechargeable suivra peu après le break


En savoir plus sur le véhicule Renault Mégane E-Tech Plug-In hybride rechargeable

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre