Dans le cadre de la nouvelle stratégie Renaulution, la marque française va lancer 7 nouveaux modèles zéro émission dont la fameuse R5 électrique présentée en concept-car Renault 5 Prototype.

L’arrivée du nouveau PDG Luca De Meo est marquante chez Renault. Essuyant l’ère Carlos Ghosn dans la course au volume, il a organisé l’évènement Renaulution, exposant la nouvelle stratégie de la marque au slogan « La nouvelle vague ». 7 nouveautés électriques sont au programme, avec deux citadines dont la nouvelle Renault 5.



Une nouvelle R5 électrique

La principale nouveauté sera du segment B, celui des citadines. Elle sera l’une des deux remplaçantes de la Renault ZOE et de la Twingo ZE. La R5 fera son retour, et s’illustre déjà via le concept Renault 5 Prototype.

Sous l’égide du nouveau designer Gilles Vidal (ex-Peugeot), elle reprend les codes de la petite voiture née dans les années 1970. On note par exemple les optiques arrière et le logo décalé sur le côté. Autre aspect original, la trappe de recharge est sur le capot avant.

Sa version de série sera lancée en 2023 et reposera sur la plate-forme CMF-B EV, évolution de celle de la Clio E-Tech. Avec un pack autour de 50 kWh, il faut donc attendre environ 400 km d’autonomie.

Renault 5 Prototype R5 électrique 2021

3 autres électriques dont la Mégane et un SUV

Avec la R5, la nouvelle vague sera donc à moitié électrique. Quatre autres modèles particuliers inédits vont rejoindre la gamme Renault ces 4 prochaines années. La première sera la version de série du concept eVision, la Mégane électrique, qui sera présentée à l’automne 2021 et lancée début 2022. Elle aura 450 km d’autonomie grâce à une batterie de 60 kWh.

Un SUV suivra fin 2023, sur la même plate-forme électrique CMF-EV que la Mégane. Ce modèle proche en taille du cousin Nissan Ariya aura probablement un pack 87 kWh pour dépasser les 500 kilomètres d’autonomie.

Enfin, le dernier modèle électrique Renault arrivera en 2025 et sera le second remplaçant des ZOE/Twingo. En plus de la R5, une cousine pourrait porter une renaissance de la Renault 4 ou 4L, en motorisation électrique.

Trois utilitaires : la nouvelle génération de Kangoo électrique

Depuis les débuts de l’offensive, les utilitaires font partie intégrante de la stratégie. Le Kangoo ZE avait rejoint la gamme Renault dès 2023. La marque va donc lancer une nouvelle génération de Kangoo électrique en 2022, sur la base du nouveau modèle présenté fin 2020.

Le Renault Kangoo ZE de seconde génération sera là en 2022

Deux autres utilitaires électriques arriveront courant 2024. On imagine sans peine qu’un fourgon concurrent des Peugeot e-Expert et futur Volkswagen ID.Buzz arrivera. L’autre véhicule sera le remplaçant de l’actuel Master électrique qui aura une nouvelle génération. Et espérons qu’il propose une batterie plus vaste pour dépasser les 150 km d’autonomie.



Des surprises chez les hybrides

L’électrique devrait représenter environ 30 % des ventes en 2025 estime Renault. Mais la marque française espère aussi une offensive hybride qui comptera pour 35 % du volume d’ici 4 ans.
Renault n’a pas détaillé précisément le plan pour ses voitures hybrides. On sait cependant que la première nouveauté sera la version berline de la Mégane E-Tech plug-in. Le SUV-coupé Renault Arkana E-Tech, hybride essence classique, arrivera cet été 2021.

5 autres hybrides rejoindront le groupe, avec deux citadines, une compacte et deux véhicules hybrides familiaux. Ces modèles peuvent également adopter la forme d’un SUV, et le badge Dacia.