Après la berline compacte, ça sera au tour de la Peugeot 308 SW de voir le jour. En attendant la présentation officielle, on sort notre boule de cristal.

Peugeot vient tout juste de lever le voile sur la nouvelle génération de Peugeot 308. Dans l’air du temps, la compacte embarque pour la première fois une mécanique hybride rechargeable. Une configuration qui se retrouvera aussi sur le prochain break SW. Car si les SUV sont à la mode et représentent près d’une voiture sur deux vendue en France, la marque au Lion n’abandonnera pas la variante break de la 308, qui portera le badge 308 SW. Cette déclinaison devrait voir le jour très rapidement avec une présentation attendue dès le mois de juin. De notre côté, on prend de l’avance.



Près de 4,70 mètres de long et un coffre de 550 litres ?

La Peugeot 308 SW reprendra les gimmicks de la berline compacte jusqu’au montant B, à partir duquel l’empattement s’allonge et la forme de carrosserie change. Sans surprise, la 308 SW gagnera en longueur et pourrait grimper à une valeur comprise entre 4,65 et 4,70 mètres. Elle ferait ainsi partie des breaks compacts parmi les plus longs du segment et pourra se frotter à la Seat Leon Sportstourer (4,64 mètres) et la Skoda Octavia Combi (4,69 mètres), toutes disponibles en version hybride rechargeable.

La taille du coffre sera indexée sur l’évolution des dimensions extérieures. Le prochain break pourrait gagner lui aussi 190 litres de volume par rapport à la compacte. Mais rappelons que la nouvelle 308, bien plus grosse, perd quand même 8 litres de volume d’une génération à l’autre. Et le coffre fait fusible dans la version hybride rechargeable, en sacrifiant 50 litres pour loger la batterie.

On peut donc tabler à l’avance sur un volume maximal de 550 litres. Et même si notre boule de cristal nous fait défaut, la marge est grande face à ses concurrentes espagnole et tchèque : la Leon Sportstourer e-Hybrid affiche 470 litres alors que l’Octavia Combi iV pousse jusqu’à 490 litres.

Des moteurs hybrides inchangés, mais une autonomie plus réduite

Les différences avec la berline compacte s’arrêteront là puisque la Peugeot 308 SW reprendra les mêmes motorisations. La plateforme EMP2 embarquera toujours les moteurs hybrides rechargeables de 180 ch ou 225 ch. Dans les deux cas, le tandem est assuré par le 1,6 litre THP (de 150 ch ou 180 ch) associé à un moteur électrique de 81 kW. La batterie de 12,4 kWh sera également reprise, tout comme ses chargeurs embarqués de 3,7 kW en série ou 7,4 kW en option. Compte tenu du surpoids, l’autonomie devrait être plus réduite sans toutefois passer sous la barre des 55 km.

La prochaine Peugeot 308 SW sera présentée au mois de juin et sa commercialisation sera lancée quelques semaines après l’arrivée en concession de la berline compacte. Ajoutons aussi qu’une version électrique du break pourrait également voir le jour.