Jaguar en dit plus sur son passage à l’électrique, avec trois crossovers


Jaguar i-Pace

En 2025, Jaguar fera sa révolution. Car en plus du passage à l’électrique, la marque compte se réorienter sur le très haut de gamme. Cela se fera uniquement avec des crossovers.

Publicité

C’est en février dernier que Jaguar Land Rover a annoncé son grand plan stratégique, largement orienté sur l’électrification. Baptisé ReImagine, ce plan a été un choc pour la marque Jaguar avec l’annonce d’une réorientation profonde de sa stratégie. Conséquence directe, tous les projets en cours pour la marque au félin ont été annulés, y compris la nouvelle XJ électrique pourtant à quelques mois seulement de son lancement.

Pour Jaguar, c’est donc cap sur une gamme 100 % électrique dès 2025 et surtout une sérieuse montée en gamme. Fini les objectifs de gros volumes et les offres sur les segments inférieurs. Les ambitions de volumes se situent désormais plus autour des 50 000 unités annuelles pour l’ensemble de la marque et non plus au-dessus des 200 000. En matière tarifaire, Jaguar ne compte plus rivaliser avec la plèbe des Audi, BMW, Mercedes, Lexus ou Volvo. Cap sur un univers plus proche de celui de Bentley, avec des prix évoqués compris entre 100 000 et 200 000 £, soit entre 115 000 et 230 000 €.

À lire aussi Quotas CO2 : Tesla au secours de Jaguar Land Rover

Trois crossovers uniquement

Comme indiqué début 2021, la gamme comportera trois modèles. On imaginait, assez naïvement peut-être, une offre traditionnelle composée d’un crossover, une berline et un coupé. Ce sera finalement du 100 % crossover avec des véhicules basés sur une plateforme spécifique « faite maison » baptisée Panthera.

La gamme débutera avec une double offre déclinée en versions 3 et 5 portes. Une base commune, mais présentée comme deux modèles différents. Difficile de parler véritablement d’entrée de gamme, c’est clair, puisque nous nous situerons ici sur des véhicules à plus de 100 000 € sans doute proches des 5 mètres de long. Sur ces deux modèles seront proposées des versions à 2 ou 4 roues motrices.

Tout en haut de cette gamme restreinte prendra place un crossover de grand luxe, allongé de façon à répondre aux besoins d’espace à l’arrière, en particulier sur le marché chinois. L’empattement serait ainsi étiré de 200 mm par rapport aux autres modèles. Les 4 roues motrices sont de rigueur sur ce modèle.

Le passage au domaine du luxe n’empêchera pas Jaguar de jouer encore la carte sportive. L’association des deux univers fait partie intégrante de l’identité de la marque. Des versions SVR figureront ainsi en bonne place dans le catalogue.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre