À partir de 2025, Jaguar deviendra une marque 100 % électrique. Mais ses ambitions sont floues : la marque viserait Bentley ou Aston Martin.

Il y a tout juste quelques jours, Thierry Bolloré, le nouveau patron du groupe Jaguar-Land Rover, a annoncé que l’intégralité de la gamme Jaguar sera électrique à partir de 2025, dans laquelle compteraient les Jaguar XJ et J-Pace. Cependant, la marque ne fera pas que prendre son virage énergétique.

Car comme l’a confirmé le patron du groupe, si Jaguar tirera le meilleur parti du groupe Tata et proposera une gamme de voitures basées sur la même plateforme, la marque adoptera un nouveau langage, voire une nouvelle identité : en plus de la mise au rebut anticipée des XJ et J-Pace électrique, la marque anglaise devrait s’éloigner du monde des SUV, laissant le champ libre à Land Rover.



Des ambitions optimistes pour Jaguar ?

Mais alors que les revendeurs voient dans cette stratégie la fin annoncée de Jaguar, comme le rapporte Automotive News, une source interne a permis de mettre un peu plus en lumière les intentions de la direction. Cette dernière souhaiterait faire de Jaguar une marque concurrente d’Aston Martin ou de Bentley.

Sans être aussi précis que son homologue anonyme, Stuart Schorr, le porte-parole du groupe, a annoncé que « Jaguar aura connu une renaissance pour émerger en tant que marque de luxe purement électrique, avec un nouveau portefeuille incroyablement beau, des designs émotionnellement engageants et des technologies de nouvelle génération ».

Si le langage du discours poétique est similaire à celui des marques de luxe, il faudra un peu plus d’efforts pour Jaguar afin d’arriver à ses fins supposées : bien qu’elle joue depuis de nombreuses années dans le segment des véhicules premium, s’attaquer aux hautes sphères du luxe automobile semble optimiste (et risqué) en si peu de temps pour la marque.