Après une parenthèse Talento avec Renault, le fourgon moyen de Fiat Professional redevient Scudo sous bannière Stellantis. Il en profite pour s’électrifier et c’est plutôt une réussite.

Le tout nouveau Fiat E-Scudo, version totalement électrique du fourgon moyen du même nom, est le deuxième véhicule utilitaire électrique de la marque après le Fiat E-Ducato. Cette nouveauté marque d’ailleurs le grand retour du Scudo. En passant sous la bannière Stellantis, Fiat Professional a abandonné son Talento, copie conforme du Renault Trafic, pour retrouver le Scudo, copie conforme des autres fourgons Stellantis. Il n’y a donc aucune surprise avec ce Fiat E-Scudo. Mis à part la calandre et l’énorme logo Fiat en son centre, il est un parfait copier-coller des autres membres de la fratrie que sont les Citroën Jumpy, Peugeot Expert, Toyota ProAce et Opel Vivaro dans leurs versions électriques.

Un fourgon comme un autre

Le Fiat E-Scudo est un fourgon moyen décliné en trois longueurs. Il y a le Compact, long de 4,61 m., le Standard à 4,95 m. et le Long à 5,30 m. Sur le premier, la longueur de chargement atteint 2,16 m. Elle dépasse les 2,50 mètres sur le Medium et va jusqu’à 2,86 m. sur le Long. Pour les trois, la largeur utile est de 1,62 m. au maximum et la hauteur utile est de 1,40 m. Les volumes utiles sont de 4,6 m³ pour le Compact, 5,3 m³ pour le Standard et 6,1 m³ pour le Long. Le E-Scudo peut faire un peu mieux avec le système Moduwork, une option comprenant la banquette trois places à l’avant, la trappe charge longue dans le bas de la cloison et le siège passager le plus à droite relevable. Le volume utile gagne ainsi jusqu’à 0,5 m³, mais c’est surtout la longueur utile, rallongée de 1,16 mètre, qui est intéressante puisque permettant le transport de charges longues. Ces cotes sont les mêmes que le Scudo thermique. La seule différence se situe en fait au niveau de la charge utile : elle est d’environ 1 tonne sur l’électrique alors qu’elle peut atteindre 1,4 tonne en thermique.

À lire aussi Fiat amorce un virage 100 % électrique

Deux capacités de batteries sont disponibles. Une de 50 kWh apportant une autonomie maximale de 230 kilomètres, l’autre de 75 kWh avec une autonomie portée à 330 kilomètres. Ces batteries sont proposées sur tous les fourgons, exception faite de la 75 kWh exclue de la version Compact. Deux chargeurs sont proposés. Le premier, de série, est un monophasé de 7,4 kW. Le second, en option, est un triphasé de 11 kW. La capacité de recharge peut aller jusqu’à 100 kW en courant continu, permettant de charger la batterie 75 kWh à 80 % en 45 minutes.

Efficace, performant, mais bruyant

Le Fiat E-Scudo est doté d’une motorisation développant 100 kW, soit 136 chevaux au maximum, délivrés en mode Power, le plus dynamique et utile pour rouler en charge. Ce mode, comme les deux autres, Normal et Eco, est sélectionnable à partir de la molette placée sur la console centrale. Une autre position, symbolisée par un B, permet d’augmenter la récupération d’énergie.

Le Fiat E-Scudo est un véhicule agréable à conduire. Le couple immédiat, les accélérations et les reprises efficaces apportent une conduite souple et dynamique. Le comportement routier est de haut niveau, avec un véhicule stable et un freinage efficace. Ce fourgon est également confortable ; la position de conduite est facile à trouver, la visibilité panoramique est suffisante et l’ergonomie des commandes satisfaisante. Un bémol à ce tableau plutôt flatteur : le E-Scudo est relativement bruyant, surtout à vide. Et il s’avère sautillant sur chaussée dégradée ou au passage d’un dos d’âne. Les suspensions fermes sont faites pour tenir la charge, ceci expliquant cela. Notre essai, effectué au volant d’un E-Scudo Long sur un parcours mixte, a donné une consommation aux alentours des 28 kWh/100 km, avec un véhicule en faible charge.

Finitions et équipements en retrait

Le Fiat E-Scudo est proposé avec deux niveaux de finition, Business et Pro Lounge. L’allumage automatique des feux et le détecteur de pluie sont par exemple de série dès le premier niveau, tout comme le régulateur/limiteur de vitesse, la climatisation manuelle ou les rétroviseurs électriques et chauffants. Mais le système multimédia avec navigation et son écran tactile 7″ ou la caméra de recul n’apparaissent qu’au niveau supérieur. Même chose pour avoir quelques aides à la conduite comme le pack sécurité intégrant l’alerte de franchissement de ligne, la reconnaissance des panneaux et la commutation automatique des feux de route. Les options sont nombreuses, comme le système Moduwork à 350 € HT. Globalement, le Fiat E-Scudo n’est pas à la pointe en matière d’équipements. Il est même en retrait par rapport à ses frères jumeaux. Mais il est aussi le moins cher de la fratrie. À partir de 35 750 € HT le E-Scudo Standard 50 kWh en finition Business. Et 5 000 € de plus avec la batterie 75 kWh à 40 750 € HT. Pas donné quand même, l’utilitaire vert…

À lire aussi Guide d’achat : le TOP 10 des voitures électriques les moins chères en 2021