Nouvelle utilitaire électrique de la marque aux chevrons, le Citroën ë-Jumpy sera lancé au second semestre 2020. Proposé en deux configurations batteries, il est décliné en trois longueurs pour une capacité en charge allant jusqu’à 6,6 m3.

Présentation du Citroën ë-Jumpy

Existant depuis 2016, le Jumpy est l’utilitaire de milieu de gamme chez Citroën. Pour 2020, il était promis à une version électrique, tout comme ses cousins chez PSA. Le groupe a en effet l’Opel Vivaro-e et le Peugeot e-Expert, très proches en termes de style et de mécanique.

Côté design, cette fourgonnette reste fidèle aux lignes des motorisations conventionnelles. Le dénommé ë-Jumpy ferme toutefois sa calandre, délaisse les échappements, et adopte une trappe de charge. Ce sont les seuls éléments de différenciation avec le logo apposé sur les portes arrière. L’habitacle est aussi totalement emprunté aux versions thermiques.

Moteur et performances

Issu de PSA, le Citroën ë-Jumpy récupère la motorisation électrique référence. Il s’agit du bloc puissant de 100 kW (136 chevaux), installé sur l’essieu avant, et entraînant les roues avant. Cet utilitaire traction dispose aussi d’un couple maximal de 260 Nm.

Limité à une vitesse maximale de 130 kilomètres/h, l’utilitaire aux chevrons dispose de trois modes de conduite :

  • Normal : « le meilleur compromis » selon la marque,
  • Eco : fonction à puissance et chauffage limités mais plus efficiente,
  • Power : permet de garder les performances mais avec chargement maximal.

Batteries et autonomies de l’ë-Jumpy

Comme pour l’Opel Vivaro-e, deux niveaux de batteries lithium-ion sont disponibles, intégrées dans le plancher du véhicule :

  • 50 kWh : 230 kilomètres d’autonomie selon le cycle WLTP, avec 18 modules,
  • 75 kWh : autonomie de 330 km, grâce à 27 modules.

Recharge et prises

En série, le Citroën ë-Jumpy dispose de deux types de recharge. La plus répandue est la recharge en courant alternatif AC, dont la puissance va de 2,3 kW (prise domestique) à 7,4 kW (wallbox). Elle s’effectue via un câble type 2, ou l’optionnel Type 3. Une option est proposée pour un chargeur embarqué 11 kW en AC triphasé. Sur prise accélérée Green’up (3,7 kW), la recharge s’effectuerait en 15 heures (50 kW) selon le constructeur, ou 23 heures (75 kW).

Le second type de charge est à courant continu (DC) sur prise Combo. Comme les autres produits PSA, la puissance en crête grimpe à 100 kW. Cela permettrait de passer à 80% de batterie en 45 minutes sur la version 75 kWh (30 minutes sur 50 kWh).

Longueurs et carrosseries de l’utilitaire Citroën

Bien que le moteur électrique induise la présence de batteries imposantes, Citroën ne change pas la gamme. L’ë-Jumpy possède les trois mêmes carrosseries XS, M et XL utilisées sur les modèles diesel :

  • XS de 4,61 mètres (L1), 50 kW seulement : un volume de 4,6 m3, et une longueur de chargement de 2,16 mètres,
  • M de 4,96 m (L2) : un volume utile de 5,8 m3, et 2,51 mètres de longueur d’embarquement,
  • XL de 5,31 m (L3) : 6,6 m3 de volume utile, ainsi que 2,86 m de longueur de chargement,

Toutes les versions ont une largeur commune de 2,20 mètres aux rétroviseurs déployés, avec 1,25 m entre les roues pour charger des palettes Europe. La hauteur est légèrement variable, allant de 1,90 à 1,95 mètre selon la version et le chargement standard/majoré. A savoir, le ModuWork permet d’augmenter le volume de chargement de 0,5 m3 et la longueur d’embarquement de 1,16 mètre.

Charge utile et capacité à tracter

Seule concession sur la version 100% électrique du Jumpy, la charge utile est légèrement inférieure. Citroën précise qu’elle est de 1.000 kg en charge standard, et de 1.275 kg en charge majorée (50 kWh). C’est moins que les 1.400 kg proposés en diesel.

Équipements de l’ë-Jumpy

La dotation de série de la fourgonnette électrique comprend entre autres un écran tactile 7 pouces au centre de la planche de bord. Il peut accueillir l’Assistance et SOS (Connect Assist), le GPS avec info trafic (Connect Nav) ou la compatibilité smartphone Android/Apple (Connect Play). 4 niveaux de finitions sont disponibles :

  • Control : Radio RD6 MP3 BlueTooth, les rétroviseurs électriques chauffants, ainsi que le frein de stationnement électrique,
  • Club : ajout des radars de stationnement,
  • Driver : complète avec radio DAB, Pack Afil (Alerte de Franchissement de ligne, l’alerte attention conducteur, commutation des
    feux de route et la reconnaissance étendue des panneaux),
  • CityVan : en plus, les Top Rear Vision (caméra de recul) tout comme l’accès et démarrage mains-libres.

Commercialisation et prix du Citroën ë-Jumpy

La marque aux chevrons prévoit d’entamer la commercialisation de son Jumpy électrique dans le courant du second semestre 2020.

Les tarifs ne sont également pas communiqués pour le moment.