Opel a présenté une version du Vivaro-e fonctionnant à l’hydrogène. Offrant jusqu’à 400 km d’autonomie, il débutera ses livraisons à l’automne 2021.

Après l’utilitaire électrique Opel Vivaro-e, c’est le Vivaro-e Hydrogen qui voit le jour. Un nom qui trahit évidemment son secret : il s’agit d’un utilitaire fonctionnant avec une pile à combustible. Il reprend le système dévoilé par Stellantis au mois de mars et que l’on retrouvera sur les vans équivalents chez Citroën et Peugeot.

Pour faciliter les développements et mutualiser les coûts, ce nouveau véhicule à hydrogène reprend la même base que le Vivaro-e électrique. Si le moteur est identique, la taille de la batterie est plus réduite pour laisser plus de place aux réservoirs à hydrogène. Localisée sous les sièges avant, celle-ci cumule 10,5 kWh. Dotée de 50 km d’autonomie, elle complète la pile à combustible pour fournir davantage de puissance à l’accélération. Annonçant 400 km d’autonomie, le Vivaro-e Hydrogen affiche un meilleur résultat que son cousin électrique (330 km en batterie 75 kWh).

Autre avantage : le temps de ravitaillement ! Configurés en 700 bars, les trois réservoirs d’hydrogène se rechargent en trois minutes, soit la durée d’un plein de carburant.



Le Vivaro-e Hydrogen est proposé en deux versions, avec des longueurs de 4,95 et 5,30 mètres. Les deux conservent le volume des versions électrique et thermique avec un volume de chargement variant de 5,3 à 6,1 m3 et une charge utile allant jusqu’à 1 100 kg.

C’est le département « Opel Special Vehicles » qui produira le Vivaro-e Hydrogen à Rüsselsheim, en Allemagne. La commercialisation interviendra en fin d’année, mais la marque n’a pas dévoilé son prix. Celui-ci devrait se situer au-dessus des tarifs de la version électrique.