wallbox-zoe

Les dépenses d’énergie avec une voiture électrique sont considérablement moins élevées qu’avec un véhicule thermique traditionnel, ça n’est plus à prouver. Mais peut-on payer encore moins cher en rechargeant sa voiture électrique ? Le prix du kilowattheure d’électricité étant très variable en fonction des offres des fournisseurs, des horaires et des opérateurs de bornes publiques, il est possible de réaliser des économies en faisant les bons choix.

Recharger gratuitement, c’est encore possible !

Payer peu c’est bien, mais ne rien payer c’est encore mieux ! Certains réseaux de bornes de recharge publics offrent toujours une charge gratuite à leurs utilisateurs. Un avantage destiné à inciter à l’achat d’un véhicule électrique, qui tend cependant à disparaître peu à peu avec l’essor du parc automobile électrique et la surfréquentation de certaines bornes.

Outre les superchargeurs Tesla, qui autorisent gratuitement la charge à certains de ses clients, quelques commerces, collectivités et constructeurs automobiles mettent gracieusement à disposition leurs bornes. Il est possible de les localiser en utilisant le filtre «bornes gratuites uniquement » sur Chargemap.

recharge-renault-zoe

Une Zoé chargeant dans une concession Renault.

Renault et Nissan disposent par exemple de bornes en libre accès dans une majorité de leurs concessions. Le constructeur nippon a également installé un réseau de recharge rapide sur les parkings de certains Auchan et Ikea. Si ces bornes doivent être utilisées sans abus et en respectant les autres utilisateurs contraints de recharger à l’extérieur, elles permettent de ne pas dépenser un seul centime pour charger sa voiture à l’occasion d’un long trajet ou d’un achat. Il faut toutefois disposer du badge adéquat pour lancer la charge, souvent fourni lors de l’achat du véhicule ou achetable en ligne.

La nuit, une électricité à bon prix sur certaines bornes publiques

Pour célébrer leur lancement, certains réseaux de bornes offrent également des sessions de recharge gratuites. Pendant quelques mois, parfois une année, les utilisateurs peuvent charger gratuitement leur véhicule. Une fois devenus payants, les réseaux peuvent proposer une tarification avantageuse en fonction de la plage horaire.

Entre 21h et 7h, le réseau Révéo offre par exemple une recharge forfaitaire à 3 euros, quelle que soit la durée et la quantité d’énergie délivrée. Un prix particulièrement intéressant pour les véhicules électriques à grande autonomie. A titre d’exemple, la charge complète d’un Hyundai Kona 64 kWh revient ainsi à payer le kilowattheure seulement 0,048 euros. Imbattable, même à domicile avec un contrat d’électricité bon marché.

Capture d’écran des tarifs du réseau Révéo sur Chargemap.

Comparer les différents moyens de paiement sur les bornes publiques

Pour payer moins cher sa recharge sur les bornes publiques, il faut aussi comparer les différents moyens de paiement proposés. Application smartphone, badge du réseau, carte d’un opérateur de mobilité (Chargemap Pass, Kiwhipass …), SMS, carte bancaire sans contact : il y a parfois une multitude de modes de paiement disponibles et des écarts de prix notables.

Sur le célèbre réseau de bornes de recharge rapide sur autoroutes Corri-Door, il existe par exemple 5 façons de régler la recharge. La plus économique est de souscrire à un abonnement auprès de Sodetrel, l’opérateur du réseau : la charge coûte ainsi de 0,50 à 1 euro les 5 minutes selon la formule choisie. Il est également possible de payer via une application smartphone dédiée ou via le site internet de Sodetrel : la charge est proposée à 1,30 euros les 5 minutes.

Avec leur carte multi-réseaux, les opérateurs de mobilité comme Chargemap permettent aussi de recharger à un prix de 1,32 euros les 5 minutes auquel s’ajoute un forfait de lancement de charge de 0,79 euros. Enfin, le mode de paiement le moins économique est la carte pré-payée disponible dans les boutiques à proximité des bornes : vendus 20 euros, ces badges offrent deux sessions de 30 minutes de recharge, soit 1,66 les 5 minutes.

Utilisation d’un badge Chargemap Pass sur borne Corri-Door

Choisir la bonne offre pour charger à domicile

Si l’on ne veut pas ou que l’on ne peut pas charger régulièrement sur les bornes publiques, la meilleur façon d’économiser est de comparer les offres des fournisseur d’énergie pour son domicile. Ces dernières années ont vu fleurir des formules spécifiquement dédiées aux utilisateurs de véhicules électriques rechargeant chez eux. Mais attention, elles ne sont pas systématiquement avantageuses.

A ce jour, trois énergéticiens ont lancé une offre particulière : EDF avec « Vert Electrique Auto », Engie avec « Elec’Car » et Total Spring avec « Mobilité Verte ». Voici leurs tarifs, pour une puissance souscrite de 9 kVA. Tous les contrats proposent d’office une électricité d’origine 100% renouvelable.

EDF

ENGIE

TOTAL SPRING

Tarif en € TTC du kWh Heures Pleines

0,1672

0,1580

0,1593

Tarif en € TTC du kWh Heures Creuses

0,1158

0,0980

0,0989

Tarif en € TTC abonnement mensuel

14,37

18,76

12,78

Durée de garantie du prix du kWh

3 ans

3 ans

1 an

Ces offres réservées aux propriétaires de véhicules électriques chargeant à domicile proposent un kilowattheure « heures pleines » généralement plus cher de 1 à 2 centimes par rapport à un contrat d’électricité verte classique. Cependant, le kilowattheure « heures creuses », qui incite à charger la nuit, est d’environ 3 à 4 centimes moins cher. Le tarif de l’abonnement est également plus élevé. Au final, l’économie réalisée est plutôt faible mais reste particulièrement pertinente pour les gros rouleurs, déchargeant quotidiennement la batterie de leur véhicule.

Comparons par exemple l’offre « Elec’Car » d’Engie avec l’offre classique « Elec Ajust 3 ans» du même fournisseur, dans le cas d’une puissance souscrite de 9 kVa et d’un véhicule rechargé de 15 kWh toutes les nuits 5 fois par semaine pendant un an.

Elec’Car

Elec Ajust 3 ans

Coût en € annuel cumulé

de l’abonnement

225,12

145,14

Coût en € annuel de la recharge (3900 kWh)

382,2

495,3

Coût en € Total

607,32

640,44

Même si vous ne disposez pas d’une offre dédiée aux possesseurs de véhicules électriques, un simple abonnement heures pleines / heures creuses suffit donc pour charger à bas coûts. A condition bien sûr, de brancher ou programmer la charge uniquement pendant les heures creuses.

En effet, dans le cas d’un véhicule consommant 3900 kWh annuels, d’une puissance souscrite de 9 kVA auprès du fournisseur d’électricité 100% renouvelable Ekwateur, le coût total des recharges en heures pleines est de 560 euros contre 473 euros en heures creuses. Enfin, quel que soit le prix du kilowattheure ou l’offre souscrite, le meilleur moyen de baisser le coût énergétique d’une voiture électrique reste d’adopter une conduite économe.

Comment économiser sur la recharge de sa voiture électrique ?
5 (100%) 2 votes