Plus de 80% des propriétaires d’une voiture électrique rechargent chez eux. Devant une maison, dans un garage, dans un parking privé, le véhicule charge souvent la nuit durant plusieurs heures. Il existe plusieurs façons de brancher sa voiture à domicile pour faire le plein plus ou moins rapidement et économiser sur sa facture d’électricité. Automobile-Propre fait le point sur ces solutions.

C’est une des premières questions que l’on vous pose lorsque vous préparez l’achat d’une voiture électrique : où allez-vous la recharger ? L’immense majorité des propriétaires opte pour une recharge à domicile : simple, pratique et économique. Une minorité préfère réaliser le plein sur des bornes publiques où sur son lieu de travail : un choix parfois avantageux si ces derniers proposent une recharge gratuite.

Vérifier son installation électrique

Si l’on veut charger chez soi ou dans son parking privé, il faut d’abord s’informer sur la configuration de son réseau électrique. Il doit être correctement dimensionné, câblé et protégé pour assurer une recharge en toute sécurité. Certaines voitures refusent d’ailleurs de lancer la charge lorsqu’elles détectent une anomalie sur le réseau. En effet : branché, un véhicule électrique consomme une grande quantité d’énergie pendant de nombreuses heures.

La plupart des modèles peut charger à une puissance de 2,3 kW (l’équivalent d’un sèche-linge) pendant 20 à 30 heures d’affilée sur une prise classique. Sur une borne dédiée, la puissance peut atteindre 7 à 22 kW (l’équivalent d’une vingtaine de fours micro-ondes) pour une recharge en 3 à 10 heures. L’idéal est de faire appel à un électricien pour vérifier son installation, mais cela peut suffire si l’on dispose de bonnes connaissances dans le domaine.

Un électricien vérifiant un tableau électrique – WorldSkills Belgium – Flickr CC

En logement collectif

De la maison individuelle au logement collectif, les solutions diffèrent. En effet, si l’on est totalement libre d’installer la prise ou borne de son choix en habitat individuel, le processus est un peu plus complexe en copropriété. Dans un parking d’immeuble, il faut d’abord obtenir l’accord du syndicat de copropriété ou du bailleur. Une démarche qui peut être longue puisqu’il faut compter un délai de six mois pour purger toute opposition (lire notre dossier sur la recharge en copropriété). La borne doit également intégrer un compteur d’électricité afin de reporter la facture à l’utilisateur. Pour éviter le casse-tête, plusieurs sociétés proposent des packs clé-en-main et s’occupent des démarches jusqu’à la mise en service de la borne en passant par la facturation de l’énergie.

Bien que ce soit illégal, certains utilisateurs rechargent tout de même leur voiture électrique sur une prise présente dans leur parking, sans aucun accord. S’il est détecté, l’acte provoquera l’ire des copropriétaires qui payent alors la facture d’électricité dans leurs charges. Il vaut donc mieux réaliser l’installation dans les règles de l’art, d’autant que des subventions sont prévues pour la financer jusqu’à 50% de son prix dans la limite de 1300 € HT (1660 € HT si la borne est dotée d’un système de pilotage de la charge). Il s’agit du programme « ADVENIR », qui peut également subvenir à l’installation d’une borne en habitat individuel.

Une borne de recharge en copropriété – Crédit BRS Borne de Recharge Service

En logement individuel

Si vous êtes dans ce type de logement, soufflez ! Il n’y a aucune autre limite que votre budget personnel. Dans votre maison, vous pourrez installer la borne de votre choix à l’endroit de votre choix. La solution la moins coûteuse est de brancher votre voiture électrique sur une prise classique, en ayant toutefois pris soin de vérifier que votre réseau électrique peut supporter la charge pendant de très longues heures. Sur une telle prise, la puissance ne dépassera pas 2,3 kW. C’est tout à fait suffisant pour recharger en une nuit de quoi effectuer votre trajet quotidien, jusqu’à 150 km aller-retour (consultez notre simulateur de temps de recharge en ligne).

Si vous souhaitez recharger un peu plus rapidement sans vous ruiner, vous pouvez acheter une prise renforcée Legrand Green’Up. De style identique à une prise extérieure de jardin, elle permet de passer la puissance à 3,2 kW. Soit de quoi récupérer environ 200 km d’autonomie en une dizaine d’heures. Cet équipement coûte environ 60 euros seul ou 130 euros en kit comprenant un disjoncteur différentiel. Il doit être installé par un électricien ou une personne très compétente en matière d’électricité.

La prise de recharge Legrand Green’Up.

Les bornes de recharge domestiques

Quitte à faire appel à un professionnel et si vous disposez d’un budget plus large, vous pourrez enfin vous procurer une « wallbox » : une borne de recharge domestique. Coûtant de 500 à 1500 euros, elle permet de charger de 7 à 22 kW à condition que l’installation électrique soit correctement dimensionnée. C’est la solution la plus rapide et flexible pour charger une voiture électrique à domicile. Il existe une très large gamme de produits proposant diverses options comme le réglage de la puissance, le pilotage à distance, l’enregistrement de données de consommation et la consultation via un écran intégré, le verrouillage et le contrôle d’accès.

Devis borne de recharge

Une borne de recharge domestique Hager.

Programmer sa recharge pour économiser

Que vous optiez pour une borne ou un prise classique, n’oubliez pas de planifier les horaires de recharge de votre voiture électrique. Si vous disposez d’un abonnement d’électricité heures pleines / heures creuses, il est plus économique de charger la nuit pendant le créneau à bas tarif communiqué par votre fournisseur. Cela permet d’économiser plusieurs centaines d’euros par an selon vos besoins de recharge. La majorité des véhicules électriques proposent de programmer la recharge via l’ordinateur de bord. Sinon, sur une prise classique, un simple interrupteur horaire automatique suffit comme celui que vous avez peut-être déjà pour votre ballon d’eau chaude. Certaines bornes offrent également une fonction de pilotage.

Enfin, il vous faudra peut-être acheter un câble de recharge spécifique s’il ne l’est pas fourni avec la voiture. Souvent, le constructeur livre deux câbles : l’un permettant de charger sur une prise classique et l’autre sur les bornes via le connecteur type 2. Comptez environ 200 à 500 euros le cas échéant, par exemple sur certaines ventes de véhicules d’occasion.