Leapmotor T03

Selon Jefferies, Stellantis a commencé à assembler dans son usine polonaise la Leapmotor T03, une citadine électrique chinoise, qui devrait ainsi éviter la hausse des droits de douane.

Fin 2023, Stellantis a investi près de 1,5 milliard d’euros pour acquérir 21 % du capital du constructeur chinois Leapmotor. Surtout, un accord a donné naissance à la coentreprise Leapmotor International, détenue à 51 % par Stellantis. La coentreprise détient les droits exclusifs d’exportation, de vente et de fabrication des produits Leapmotor en dehors de la Chine.

Il y a quelques semaines, Leapmotor International a confirmé le lancement de ses opérations commerciales en Europe, dont en France, pour la rentrée, avec l’arrivée de deux modèles de Leapmotor dans le réseau de distribution Stellantis. Mais ce n’est pas tout. La production sur le Vieux Continent semble déjà lancée.

Selon Reuters, qui cite lui même Jefferies, une banque d’investissement américaine, l’assemblage de la citadine électrique T03 a commencé au sein de l’usine de Stellantis située à Tychy, en Pologne. Les premiers exemplaires sont sortis des lignes d’assemblage il y a quelques jours, et une production de masse est prévue pour septembre.

À lire aussi Stellantis va vendre les voitures électriques du chinois Leapmotor dès la rentrée

Selon Jefferies, le coût de la production en Pologne serait équivalent à celui de l’usine chinoise. L’intérêt pour la coentreprise est d’éviter la probable augmentation des droits de douane sur les voitures électriques made in China. L’Europe souhaite les revoir à la hausse dès le 4 juillet 2024 si d’ultimes négociations avec Pékin n’aboutissent pas. Pour Leapmotor, les droits de douane pourraient augmenter de 21 points de pourcentage.

Avec la T03 (que l’on trouvait déjà chez quelques revendeurs français), Stellantis compte renforcer sa présence sur le marché des voitures électriques à petit prix. D’ailleurs, en étant assemblée en Europe, la Leapmotor T03 pourrait avoir le droit au bonus écologique, si elle arrive à obtenir l’éco-score suffisant.