Voyager à bord d’un camping-car zéro-émission totalement autonome en énergie ? Si vous en rêviez, les étudiants de l’Université de technologie d’Eindhoven l’ont fait. Leur engin électrique et solaire s’apprête à réaliser un road trip de 3 000 km sans jamais se brancher à une prise.

Vous n’imaginez pas à quel point ce camping-car électro-solaire est sobre en énergie. Conçu par la Solar Team Eindhoven, une équipe d’apprentis ingénieurs de l’Université d’Eindhoven, il est capable de parcourir 600 km sur une seule charge. Sa batterie de 60 kWh est pourtant modeste pour un tel véhicule. Comment un camping-car électrique peut ainsi rouler sans consommer plus de 10 kWh/100 km en moyenne ?

Un ingénieux système de panneaux solaires dépliables

La performance est rendue possible par une silhouette extrêmement effilée, réduisant au maximum la résistance à l’air. L’engin est également conçu pour être le plus léger possible. Son châssis tubulaire est simplement habillé de fins panneaux, sans superflu. Tous les équipements, de la cuisinière au poste de conduite ont été fabriqués sur mesure afin de répondre à cette exigence de sobriété.

Le « Stella Vita », c’est son nom, se distingue surtout par la présence d’un vaste toit solaire rétractable. Disposés en trois pans, les panneaux photovoltaïques se logent dans un ingénieux système sur le toit. En mouvement, un seul pan de 8,8 m² est exposé au soleil. Puis, à l’arrêt, les deux autres se déploient tels des auvents et portent la surface à 17,5 m². La centrale solaire produit ainsi l’intégralité des besoins en énergie du camping-car selon les universitaires, qui n’ont toutefois pas détaillé ses caractéristiques techniques.

Un écran de bord inspiré de Tesla

L’ensemble est géré depuis le poste de conduite, doté d’un grand écran central vertical « à la Tesla » où sont affichés tous les paramètres. Dans la zone de vie, les deux occupants disposent des équipements de base pour un voyage confortable : lit, banquette, rangements, cuisinière, cafetière, télévision et même une cabine de douche. Les appareils sont alimentés par la même batterie qui assure la traction du véhicule.

Le camping-car peut parcourir 730 km par jour ensoleillé et 600 km en puisant uniquement sur la batterie. Une autonomie bluffante communiquée sans aucune précision supplémentaire. Si le Stella Vita peut bien s’aventurer sur l’autoroute, sa vitesse étant plafonnée à 120 km/h, il ne devrait probablement pas y bénéficier d’un rayon d’action aussi étendu. Les étudiants s’apprêtent à le tester au cours d’un road trip de 3 000 km. Le 19 septembre, ils quitteront Eindhoven (Pays-Bas) en direction de Tarifa, à l’extrémité sud de l’Espagne. Plusieurs escales sont prévues, notamment en France à Paris, Le Mans, l’île de Ré, Bordeaux et Biarritz. Un défi qui rappelle celui de l’ingénieur Rémi Pillot, qui avait parcouru la France dans son Volkswagen T3 converti à l’électrique et au solaire.

Galerie photo