Ce concept-car illustré en images se présentera au Salon de Los Angeles dans quelques jours, avant de se lancer d’ici deux ans avec une autonomie annoncée de 590 kilomètres.

Les concepts-car électriques Volkswagen se suivent mais ne se ressemblent pas. Après le Buggy de Genève et le Roomzz de Shanghaï, 2019 voit apparaître un nouveau prototype de la famille ID. Ce troisième opus, le septième depuis le début avec l’ID, est l’ID. Space Vizzion.

Ce break est un dérivé de la berline ID. Vizzion, présentée en mars 2018. Les premières images montrent un dessin légèrement différent, plus en courbes. La face avant tendue cède pour une inspiration ID.3, les grandes lignes ressemblant au SUV. Roomzz. Pas de dimensions pour le moment, mais le constructeur allemand illustre un habitacle 4 places.

La planche de bord quasi vide avec un seul écran central géant va davantage vers la Tesla Model 3 que la compacte. Volkswagen a cependant laissé un petit affichage derrière le volant pour afficher les informations essentielles. Sans évoquer l’architecture du système électrique, cette Passat SW électrique futuriste disposerait de 590 km d’autonomie.

Publicité


Volkswagen tombe dans les pommes

Ce modèle familial aura donc du jus… Toujours à l’intérieur de cette ID Space Vizzion, le cuir utilisé n’est pas d’origine animale, mais vegan. La firme de Wolfsburg a travaillé avec AppleSkin, fabriquant un matériau synthétique à partir de résidu de pommes. Cette entreprise avait déjà collaboré pour l’ID. Roomzz, après avoir proposé des partenariats pour des sacs ou chaussures en cuir végétalien.

Plus qu’un concept, une version de série sera lancée « fin 2021 » assure Volkswagen, sous un nom encore inconnu (ID.7 ?). L’Europe et donc la France sont compris dans l’agenda de la marque, comme la Chine et l’Amérique du Nord. Prix estimé : 50.000 € minimum.

Publicité