Essayer Voiture électrique : Mercedes veut produire ses propres moteurs et batteries dès 2024 ?

Configurez votre véhicule Voiture électrique : Mercedes veut produire ses propres moteurs et batteries dès 2024 ou demandez un essai gratuitement.

Alors qu’il déploie sa première gamme électrique, Mercedes a des ambitions d’avenir. Le constructeur veut s’affranchir de tout fournisseur dès 2024 pour ses voitures « zéro émission ».

Mercedes a sorti son EQC il y a déjà plusieurs années, mais le SUV électrique n’est pas un succès commercial jusqu’ici. Le crossover EQA et le SUV EQB sont aussi dans la gamme du constructeur, mais il s’agit d’adaptation électrique de modèles existants.

C’est via ses berlines EQS et EQE que Mercedes a imposé le style de sa gamme électrique, et développé des modèles entièrement nouveaux. Cependant, la firme à l’étoile juge que cela ne représente qu’un premier pas dans l’électrification. Elle a récemment présenté le très prometteur concept EQXX et a déjà un réseau de partenaires pour ses voitures électriques. Mercedes travaille notamment avec les entreprises ZF et Valeo Siemens pour ses moteurs. Le constructeur a également signé un accord avec Stellantis et Total Energies pour investir dans Automotive Cells Company (ACC) pour les batteries.

Mais Mercedes ne veut pas dépendre de fournisseurs et veut avoir un total contrôle sur ses voitures. Aussi, les moteurs et batteries des prochaines plateformes MMA et MB.EA, prévues pour 2024, seront entièrement réalisés en interne.

« Nous voulons contrôler le système entier du moteur électrique, de la batterie et de l’électronique, autant que possible », a déclaré le directeur du développement de Mercedes, Markus Schäfer, à Automobilwoche. Il précise que pour le constructeur, l’objectif est d’avoir le même contrôle que sur la production des voitures à moteur thermique.