Destiné à répondre aux besoins des futures voitures électriques à autonomie augmentée, le projet Ultra-E vise à déployer un réseau de 25 stations de charge d’un nouveau genre. Puissance annoncée : jusqu’à 350 kW !

Reliant les Pays-Bas, la Belgique, l’Allemagne et l’Autriche sur pas moins de 1100 kilomètres, le réseau Ultra-e sera constitué de 25 bornes de recharge interopérables et sera capable de délivrer jusqu’à 350 kW avec la norme Combo.

Si pour l’heure, aucune voiture électrique du marché n’est capable de supporter de telles puissances, l’idée est de pouvoir anticiper l’arrivée des futurs modèles à autonomie augmentée pour permettre de récupérer jusqu’à 300 kilomètres d’autonomie en 20 minutes environ. Au delà des voitures, l’ambition est également de pouvoir desservir les bus et les camions qui utiliseront également la norme Combo pour la charge rapide.

Lancement en 2018

Essentiellement porté par les industriels allemands, le projet Ultra-E est piloté par l’opérateur Allego et compte pour partenaires de nombreux constructeurs et équipementiers. Parmi eux figurent notamment Audi, BMW, Magny, Bayern Innovative et Hubject. Renault est également intégré au projet, confirmant l’ambition du constructeur au losange de s’orienter vers la norme Combo pour ses futurs modèles (voir notre article).

Publicité


Le projet Ultra-E devrait être effectif en 2018 et nécessitera environ 13 millions d’euros d’investissement. La moitié de cette somme sera financée par le dispositif européen CEF. Ultra-E s’intègre au programme TEN-T visant à développer les infrastructures de ravitaillement alternatives à travers l’Europe.

Publicité