Ségolène Royal dans une Mia, une voiture électrique

L'ancienne candidate à la Présidence de la république vient de diffuser un communiqué de presse relatif à la voiture électrique.

On le sait, Ségolène Royal tient à la voiture électrique. Alors que les médias n’ont jamais autant parlé de la voiture électrique, la Présidente de la Région Poitou-Charentes publie un communiqué de presse que voici :

Ségolène Royal propose des décisions pour la voiture électrique : stationnement gratuit, carte grise moins chère, utilisation des couloirs de bus possible en autopartage.

Ségolène Royal sait, d’expérience, que l’industrie automobile a un avenir, car sa région a sauvé l’entreprise grâce à la fabrication de la Mia Electric, voiture électrique 100 % française c’est-à-dire construite et assemblée en France, à Cerizay dans le nord Deux-Sèvres. Un potentiel de développement est évident.



La Mia est née suite à l’appel à projets lancé par la Région en janvier 2008, Région Poitou-Charentes qui est entrée, cas unique en France, au capital de la société Heuliez véhicule électrique devenue Mia Electric, aux côtés des investisseurs allemands conduits par le Pr Edwin Kohl qui croit dans ce projet.

Elle est aujourd’hui disponible dans sa version utilitaire pour les PME et les collectivités à 290 euros par mois. Pour les particuliers, la Région verse un bonus de 3000 euros, qui, s’ajoutant au bonus de l’Etat, met la voiture au prix de 14 900 €. L’autonomie est de 90 à 125 km/h pour le prix d’un euro aux 100 km.

À part faire une belle publicité à Mia et à sa région, difficile de trouver un vrai intérêt à cette prise de parole. Non ?