Nous savions déjà que le constructeur suisse Fox Automotive projetait la relance sur le marché de l’emblématique Mia. Dans un récent communiqué il annonce maintenant l’implantation d’une ligne de production en Hongrie. Les premiers exemplaires de série de la nouvelle Mia EV 2.0 sont promis pour le printemps 2020.

La filiale créée par Fox Automotive pour ressusciter la Mia est située dans l’ouest de la Hongrie, à Komarom près de la frontière slovaque. Une région prisée par les fabricants asiatiques de batteries puisque SK Innovation, Samsung SDI et Inzi Controls (un équipementier coréen) l’ont chacun choisie pour y établir leur usine européenne de cellules.

Pourtant la nouvelle Mia ne sera pas équipée de batteries asiatiques ; ses packs lithium-ion seront fournis par une autre compagnie suisse : Lion Smart.

L’usine dédiée à la construction de la Mia sera pilotée par Ekkehard Philipp, l’ancien directeur et CFO d’une usine hongroise de Mercedes-Benz. Les lignes d’assemblage ont une capacité annuelle de production de 12.000 voitures. Destinés au marché européen, les premiers exemplaires de la Mia EV 2.0 devraient être livrés début 2020. Fox nous apprend par ailleurs qu’il négocie des partenariats stratégiques avec des équipementiers et des groupes financiers en Corée, Inde, Allemagne et Hongrie.



Sur son site, le constructeur suisse annonce 3 versions de sa compacte : la Mia citadine d’une longueur de 2,87 m pourra embarquer 2 passagers en plus du conducteur dont le siège sera central comme dans la première génération. Les portes latérales coulissantes seront toujours d’actualité. Une « familiale » un peu plus longue (3,19 m) disposera à l’arrière d’une banquette pour 3 passagers. Son coffre sera aussi un peu plus volumineux (420 litres). Enfin, la version « utilitaire léger » aura un volume utile de 1.500 litres avec un seul siège, ou 1.200 litres avec 2 sièges. Notez qu’il est déjà possible d’enregistrer des précommandes sur le site. Celui-ci nous révèle aussi que la nouvelle « batterie légère » – dont il ne dévoile toutefois pas la capacité – permettra une autonomie de 200 km et qu’il sera possible de la recharger complètement en 3 heures sur une simple prise domestique 220V/16A.

Pour rappel, le constructeur français Mia Electric a fait faillite en 2014. En 2015, la marque, les droits et les brevets ont été acquis par un acheteur anonyme qui les a ensuite revendus à Fox automotive.