L'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a conclu un partenariat avec le numéro un chinois des véhicules de tourisme avec chauffeur Didi Chuxing. Un rapprochement pour diversifier ses activités et assurer une omniprésence en Chine.

Avec ses 450 millions d’utilisateurs et un quasi-monopole de la réservation de VTC et taxis sur smartphone, Didi est un colosse de la mobilité en Chine. L’accord conclut mardi 24 avril avec Renault-Nissan-Mitsubishi est une manne pour l’alliance. Les deux géants se sont unis pour mettre au point un service d’autopartage dans le pays.

Un accord qui scelle un premier rapprochement établi en février dernier qui comportait également un volet sur le concept de taxi autonome de l’alliance dévoilé au salon de Francfort 2017. Avec Didi, Renault-Nissan-Mitsubishi rejoint donc une plateforme monumentale qui rassemble également 30 autres partenaires automobiles comme les constructeurs chinois Dongfeng, SAIX, Changan, Geely ainsi que Toyota et Volkswagen, des équipementiers et des start-up.

L’alliance RNM concrétise ainsi ses ambitions de diversification dans la mobilité et de conquête de l’empire du milieu. « La Chine est un marché clé pour Renault-Nissan-Mitsubishi et nous comptons travailler étroitement avec des leaders du marché comme Didi pour construire le futur de la mobilité en Chine », explique Ogi Redzic, le vice président des voitures connectées et des services de mobilité de l’alliance.

Publicité


Publicité