En reprenant le système hybride essence-électricité 140 ch de la Clio et de l’Arkana, le SUV Captur Hybrid augmente le catalogue électrifié de Renault.

Lorsque Renault nous a présenté pour la première fois ses deux premières voitures hybrides en janvier 2020, nous savions que nous n’en resterions pas là.

Justement, la Clio E-Tech et le Captur E-Tech Plug-in s’épaulaient dès février d’une Mégane Estate hybride rechargeable. Puis vint l’Arkana E-Tech, un SUV hybride au moteur de Clio, mais à l’intérieur de Captur. Et voici que le Losange présente un cinquième véhicule dès ce mois d’octobre.

Une version hybride logique

Sans grand étonnement, Renault décline son SUV compact Captur en motorisation hybride. Ce Captur E-Tech emprunte tout de son alter ego berline, la Clio E-Tech. Un bloc essence couplé à l’électrique (et une batterie 1,2 kWh) vient donc produire 140 chevaux de puissance, et 205 Nm de couple maximal au cumul. Nous estimons la consommation moyenne proche de 5 l/100 km, face aux 4,2 l/100 km de la Clio. Sinon, le Captur conserve toute sa plastique extérieure et intérieure, sans modification.

Le lancement du Renault Captur E-Tech Hybrid est prévu « au premier semestre 2021 ». Le prix de cette version pourrait démarrer autour des 26-27 000 euros en finition Zen. Nous connaîtrons toute la gamme à l’approche de la commercialisation. Il sera alors accompagné dans le même temps de l’Arkana hybride et de la Mégane hybride rechargeable en carrosserie berline. Son principal rival est déjà tout désigné, il s’agit du Toyota C-HR, mais le Hyundai Kona Hybrid aura aussi son mot à redire.