Aston Martin Rapide E

Aston Martin Rapide E, version électrique de la berline à Monaco

Selon les informations d’Autocar, la berline 100% électrique du constructeur britannique aurait été mise au placard, afin de se concentrer sur son nouveau SUV.

2019 fut une année compliquée pour Aston Martin. Les pertes financières, la baisse des ventes, le Brexit et l’action dégringolant en bourse ont refroidi le constructeur. Néanmoins, le SUV serait l’opportunité de remonter la pente. Ainsi, tous les efforts se dirigent sur ce nouveau modèle, faisant une victime…

La berline débranchée

À en croire les dires d’Autocar, la firme de Gaydon aurait décidé d’annuler la Rapide E. Cette version électrique de la berline à V12 essence Rapide avait été dévoilée dès 2015 en prototype. En 2017, Aston Martin confirmait le véhicule, avec le soutien de Williams. Enfin, en 2019, la version de production trônait fièrement à Shanghai, et était annoncée dans le nouveau James Bond. 155 exemplaires étaient prévus, mais nous ignorons si tous étaient déjà réservés.

Quatre ans de teasing pour rien ? Pas totalement selon le média anglais. Celui-ci indique que le projet servira d’expérience pour de futurs modèles. Ce n’est pas sans rappeler l’histoire du supercar hybride Jaguar C-X75 hybride rechargeable, annulé avant sa production en 2013.

Cependant, Aston Martin devra passer par l’électrification pour survivre. L’hypercar Valkyrie, hybride, est maintenu pour le moment. Mais quid d’un DBX hybride rechargeable, voire électrique ? Seule certitude, sa marque Lagonda devrait se plier à l’électrique pour son lancement en 2022. Pour finir, la rumeur d’un investissement de Geely, impliqué dans l’électrique avec Volvo et Smart notamment, émane ce jour du sérieux Financial Times.

Recharge de l’Aston Martin Rapide E