Grande nouveauté de Porsche au Salon de l’automobile de Munich, le concept Mission R imagine un futur zéro émission pour la compétition.

Si le Macan électrique n’était pas de la partie au Salon de Munich, Porsche y présentait tout de même un concept électrique inédit. Puisant en partie ses lignes de la Porsche Taycan, la Mission R a été développée pour la compétition.

La Mission R fait appel à deux moteurs électriques. Installé sur le train avant, le premier délivre 320 kW (435 ch) tandis que le second, placé à l’arrière, développe 480 kW (653 ch). La puissance cumulée des deux moteurs atteint ainsi 800 kW, soit 1 088 chevaux.

Côté batterie, le pack a été dimensionné pour durer le temps d’une course. Limité à 80 kWh de capacité, il est couplé à un nouveau dispositif de récupération d’énergie et peut supporter des accélérations répétées sans perte de puissance. Côté recharge, la Mission R embarque un système en 900 volts et tolère jusqu’à 340 kW de puissance en courant continu. Un arrêt aux stands d’une quinzaine de minutes suffira ainsi à récupérer 80 % de la charge.

Appelée à remplacer les GT de course actuelles, la Porsche Mission R propose deux modes de fonctionnement en compétition :

  • Qualification où l’intégralité de la puissance des deux moteurs est utilisée. Ici, le 0 à 100 km/h est franchi en 2,5 secondes et la vitesse de pointe dépasse 300 km/h. De quoi permettre à cette Mission R d’assurer des chronos équivalents à l’actuelle Porsche 911 GT3 Cup
  • Course où la puissance continue des deux moteurs est bridée à 500 kW (680 ch) pour privilégier l’endurance.

La Mission R de Porsche préfigure l’avenir des compétitions monomarques tout électriques.