Polestar Precept Concept 2020 Bruxelles

Polestar espère produire sa première voiture neutre en carbone d’ici à 2030.

La Polestar 1 inaugurait la marque séparée de Volvo en 2019. La Polestar 2 a suivi en 2020, en attendant la « 3 ». Ce que l’on attendait moins, c’est une Polestar 0 qui vise à concevoir « la première voiture véritablement neutre sur le plan climatique d’ici 2030 ». On ignore si cela prendra la forme d’un véhicule en particulier, ou s’il s’agira pour la marque d’une nouvelle manière de concevoir ses véhicules.

« Aujourd’hui, la Polestar 2 quitte les portes de l’usine avec une empreinte carbone. En 2030, nous voulons présenter une voiture qui n’en a pas », assure la marque suédoise.

Voiture neutre en carbone ? Comment ?

Le communiqué critique ceux se contentant de produire puis « de planter ensuite des arbres pour compenser les émissions de carbone ». Polestar tend donc vers le « zéro net », mettant de côté toute forme de compensation.



Alors, que va faire Polestar ? La responsable développement durable, Fredrika Klarén, indique vouloir « éradiquer toutes les émissions liées à la production » sans toutefois préciser les moyens pour y parvenir. À ce stade, le seul axe lisible est celui de produire uniquement grâce à des énergies renouvelables.

En attendant, le constructeur joue la transparence et chiffre dans un rapport complet l’impact carbone de la production de ses différents modèles en CO2e (CO2 + autres gaz à effet de serre). On apprend ainsi que la production d’une Polestar 2 émet 24 tonnes de CO2e dont 7 pour la batterie de 78 kWh. C’est 10 de plus qu’un Volvo XC40 thermique qui en produit 14. L’électrique remporte toutefois le match au niveau du cycle global, terminant à 42 contre 58 tCO2e sur 200 000 km d’utilisation.

Selon le rapport du constructeur, la Polestar 2 émet 28 % de CO2 en moins qu’un Volvo XC40 sur le cycle de vie