Pile à combustible, Hyland programme allemagne

L’électrique plus efficiente et sûre que l’hydrogène ou les carburants synthétiques ? C’est ce que clame une nouvelle étude.

Si la technologie électrique est une solution d’avenir, elle n’est pas la seule. De nombreux acteurs et constructeurs s’intéressent aussi à l’hydrogène ou aux carburants synthétiques. Cependant, ils ne seraient pas aussi efficients, comme l’affirme une récente étude.

D’après Falko Ueckerdt, le chercheur qui a dirigé l’enquête du Potsdam Institute for Climate Impact Research relayée sur Nature.com, l’énergie nécessaire pour fabriquer les carburants de ces solutions sera toujours supérieure à celle nécessaire pour alimenter les voitures électriques. D’après lui, cette balance pourrait conduire à un recul, avec une dépendance aux énergies fossiles toujours marquée.



Falko Ueckerdt de préciser : « Les carburants à base d’hydrogène peuvent être d’excellents vecteurs d’énergie propre, mais leurs coûts et les risques associés sont également importants. Si nous nous en tenons aux technologies de combustion et que nous espérons les alimenter avec des carburants à base d’hydrogène, et que ceux-ci s’avèrent trop coûteux et trop rares, nous finirons par brûler davantage de pétrole et de gaz ».

Les carburants à base d’hydrogène peuvent être d’excellents vecteurs d’énergie propre, mais leurs coûts et les risques associés sont également importants

Même constat avec les carburants synthétiques qui, d’après le rapport de l’étude, nécessitent cinq fois plus d’électricité que les voitures électriques. Toutefois, le cabinet de recherche allemand n’est pas si alarmiste : d’après lui, une politique climatique sensée doit continuer à soutenir le déploiement des carburants synthétiques et de l’hydrogène. Si bien qu’un « ordre de mérite des utilisations finales » devrait être pris en compte et donner la priorité de ces nouvelles alternatives aux secteur inaccessibles à l’électrification directe, comme l’aéronautique par exemple.