Dévoilé en mai dernier en déclinaison de l’utilitaire ë-Jumpy, le ë-SpaceTourer est proposé à partir de 55.900 euros TTC. Il sera prochainement disponible à l’essai dans les concessions.

Citroën destine ce nouveau véhicule électrique aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

Les premiers pourront l’utiliser comme un monospace à l’habitacle « ultra-modulable » et équipé de 5 à 8 places. Les finitions Feel et Shine, dont nous ne connaissons pas encore le détail de la dotation, leur sont réservées.

Pour les professionnels, le ë-SpaceTourer se fera voiture de société, taxi ou navette jusque 9 places, avec 2 finitions spécifiques : Business et Business Lounge.

A l’identique de l’utilitaire dont il est dérivé, les différentes présentations s’inscrivent dans 3 longueurs différentes de caisse (4,60, 4,95 et 5,30 m), pour une hauteur de 1,90 m ouvrant l’accès à la très grande majorité des parkings.

Autre choix à effectuer avant de commander son exemplaire : la capacité énergétique de la batterie. Les 2 packs lithium-ion disponibles sont crédités d’une autonomie mixte WLTP jusqu’à 230 km (50 kWh) et 330 km (75 kWh).

En plus de la recharge rapide jusque 100 kW de puissance, l’engin régénère ses batteries sur une prise domestique classique (1,8 kW) ou renforcée (3,6 kW), ainsi qu’à partir d’une wallbox ou des bornes publiques accélérées, via son chargeur embarqué 7,4 kW ou 11 kW.

Comme les modèles, Ami, ë-C4, SUV C5 Aircross Hybrid, ë-Jumpy et ë-Jumper, le ë-SpaceTourer est intégré à la stratégie Citroën « Inspirëd by You All » qui prévoit le lancement cette année de 6 modèles électrifiés.