La Dacia Spring ne sera plus l’électrique la moins chère : la Freze Nikrob lui volera bientôt la vedette avec un prix inférieur à 10 000 €.

La Dacia Spring a parfaitement remis au goût du jour la définition de la voiture électrique pragmatique pour un usage quotidien en ville et ses alentours. Une modestie qui se retrouve aussi sur sa grille tarifaire, lui permettant de s’afficher comme l’électrique la moins chère du marché. Mais elle ne sera bientôt plus la seule : la Freze Nikrob s’annonce.

Si son nom est encore inconnu en Europe, la citadine qui vise le titre de l’électrique la moins chère d’Europe n’est autre que l’une des électriques les plus vendues au monde : la Wuling Hongguang Mini EV. Et conformément aux premières rumeurs, la petite Chinoise arrive en Europe.



Un prix à partir de 9 999 €

C’est Dartz, réputé pour des engins bien moins écologiques, qui se chargera de la fabrication de la citadine avec son partenaire Freze. Fabriquée en Lituanie, fief de Dartz, la Nikrob est similaire au modèle proposé en Chine, à l’exception de quelques évolutions règlementaires. Elle offre deux choix de batterie avec des unités de 9,2 kWh et 13,8 kWh, avec une autonomie maximale de 170 km dans la meilleure des versions. Le moteur de 18 ch pour 86 Nm de couple peut viser une vitesse maximale de 100 km/h.

Déjà disponible en Lituanie, la Nikrob n’envisage pas encore de débarquer en France. Elle pourrait toutefois se positionner comme une alternative de choix et combler le fossé entre la Citroën Ami et la Dacia Spring. Du moins dans sa version d’appel : car si la Nikrob débute à 9 999 €, elle peut grimper à 14 999 € dans sa configuration haut de gamme à grosse batterie.