Pour ses 2 ans de carrière, le SUV électrique Jaguar peaufine sa connectivité à bord et adopte un chargeur embarqué de 11 kW.

À son lancement, le Jaguar I-Pace s’est imposé comme le pionnier des SUVs haut de gamme familiaux électriques (on met de côté l’opulent et onéreux Tesla Model X). Deux ans après, c’est le temps d’une petite mise à jour. Car oui, il n’est pas question d’un restylage. Le Britannique n’apporte qu’une nouvelle grille de calandre, à contour noir ou chromée selon versions, et trois nouvelles couleurs carrosserie.

Un nouveau chargeur 11 kW

C’est davantage dans l’équipement et la recharge que le modèle évolue. La batterie reste identique avec sa capacité de 90 kWh pour 469 km d’autonomie WLTP. La différence est l’intégration d’un chargeur 11 kW de série (en AC triphasé). Selon le constructeur, il serait possible de charger 53 km par heure, et une charge complète nécessiterait 8h40. La double motorisation électrique est la même, avec 400 chevaux de puissance maximale et 696 Nm de couple.

A l’intérieur de l’I-Pace, on note le nouveau système info-divertissement, que Jaguar baptise Pivi Pro et présente comme « plus intuitif ». La marque l’a adapté pour l’électrique, avec la navigation incluant les points de recharges ainsi que leurs tarifs. Il optimise aussi la compatibilité en gérant deux smartphones via Bluetooth, Apple CarPlay/Android Auto, ou deux modems eSIM embarqués. Comme chez d’autres marques, ce système permet les mises à jour à distance. En complément, l’habitacle gagne une filtration des particules fines PM2.5, pour un air moins nocif.

Le prix de la nouvelle version du Jaguar I-Pace n’évolue pas. Il reste à partir de 79.990 €, et conserve ses finitions S, SE et HSE. Cette évolution est donc l’occasion de lutter face aux récents SUV électriques Audi e-tron et Mercedes-Benz EQC. Il se renforce également à l’approche des futurs BMW iX3 et surtout du Tesla Model Y avec son arsenal technologique.