Essayer Ford n’abandonnera pas les voitures hybrides avant 2035 ?

Configurez votre véhicule Ford n’abandonnera pas les voitures hybrides avant 2035 ou demandez un essai gratuitement.

L’année 2035 se place de plus en plus comme le point de bascule pour la transition vers la voiture électrique. Ford vient de placer un marqueur important à cette date.

En Europe, 2035 devrait marquer l’année durant laquelle arrivera l’interdiction de construire des voitures à moteur thermique. Ce sera prochainement officiel et les États-Unis pourraient suivre sur cette échéance.

Si la marque à l’ovale soutient cette démarche en Europe, Ford a exprimé son désir de poursuivre le plus longtemps possible la fabrication de moteurs hybrides outre-Atlantique. Cette technologie pourrait ainsi avoir une durée de commercialisation dépassant les dix ans.

« Tout d’abord, l’hybride a été et restera une part très importante de notre gamme chez Ford », a déclaré le PDG Jim Farley. « Nous avons une des meilleures gammes hybrides qui existent. »

À lire aussi Ford accélère sur l’électrique et va investir 18 milliards d’euros en cinq ans

Les motorisations hybrides de Ford rencontrent un succès que n’attendait pas le constructeur. En Europe, la Fiesta, le Puma et le Kuga sont parmi les fers de lance de la gamme hybride. Aux USA, la version hybride du F-150 jouit sans surprise d’une très grosse popularité.

« Nous avons vendu 88 000 véhicules hybrides rien qu’aux USA l’an dernier, et nous en avons déjà vendu 36 000 jusqu’en avril. C’est palpitant de voir la croissance, pas seulement de nos véhicules entièrement électriques, mais l’extension réussie des hybrides rechargeables en Europe et en Chine, et les hybrides, surtout en Amérique du Nord, à l’image du très populaire F-150 hybride. »