Essayer Ford soutient l’interdiction des voitures thermiques en Europe pour 2035 ?

Configurez votre véhicule Ford soutient l’interdiction des voitures thermiques en Europe pour 2035 ou demandez un essai gratuitement.

En pleine période de décision sur l’interdiction des voitures thermiques, Ford est un allié de poids pour l’Europe. En effet, le constructeur soutient leur bannissement pour 2035.

La semaine dernière, le parlement européen a validé l’interdiction des voitures à moteur thermique pour 2035. Selon ce texte, les constructeurs ne pourront vendre que des voitures électriques et à hydrogène à partir de cette date.

Le texte est désormais entre les mains des États membres, mais certains acteurs de l’automobile ont déjà pris position. C’est le cas de Ford, qui s’est placé en faveur de cette réforme, alors que la date de 2040 était aussi envisagée.

À lire aussi Le Parlement européen valide l’interdiction du moteur thermique pour 2035

Ford investit massivement dans la voiture électrique depuis plusieurs années. En plus des fonds qu’elle injecte, la marque a aussi noué des partenariats, notamment avec Volkswagen.

En dévoilant son soutien, Ford révèle faire partie d’un ensemble de 26 entreprises soutenant ce projet. On y trouve probablement les constructeurs ayant décidé de passer à l’électrique plus tôt que 2035, comme Renault ou Hyundai.

Le constructeur américain veut faire du Puma un des véhicules leaders de sa future gamme électrique. Déjà best-seller de la marque, le crossover arrivera en version « zéro émission » dans trois ans.