Le prochain Ford Mustang Mach-E disposera lui aussi d’un dispositif de conduite autonome. Il sera disponible en option ou en série, et nécessitera en plus un abonnement de trois ans.

Comme son concurrent de Palo Alto, Ford proposera un système de conduite autonome sur le prochain Mustang Mach-E. Ou plutôt un dispositif de conduite mains libres comme le précise la marque à l’Ovale bleu, qui présente une différence par rapport au Full Self-Driving de Tesla.

Comme son nom l’indique en filigrane, le conducteur est toujours impliqué dans la conduite : reposant sur le régulateur de système adaptatif et l’aide au maintien dans la voie, le système surveille de près l’attention du conducteur avec une caméra dirigée vers la tête et ses yeux. C’est alors que le mode sera activé, sur certaines portions de route prédéfinies toutefois.

Une activation effective au troisième trimestre 2021 avec une mise à jour

Selon les niveaux de finition, l’Active Drive Assist sera disponible en série ou en option. Dans ce second cas, sur les modèles situés plus bas dans la gamme, le dispositif sera intégré dans le Pack Confort et Technologie au prix de 3 200 $ pour dans le Prep Package associé au Park Assist 2.0 au prix de 895 $. Mais dans les deux cas, les conducteurs devront souscrire à un abonnement de trois ans au prix de 600 $ pour bénéficier de la fonction.

La marque a aussi annoncé que le dispositif physique (hardware) serait installé dans le véhicule. En revanche, la partie logicielle (software), qui déverrouillera la fonction, sera activée via une mise à jour à distance au troisième trimestre 2021. À noter que les clients américains faisant le choix du Mach-E à la seconde moitié de l’année 2021 pourront bénéficier du système complet (hardware et software) avec le pack Ford Co-Pilot Active 2.0 sans attendre la mise à jour du constructeur. Cependant, la grille tarifaire et l’abonnement seront similaires.