Faraday Future présentera son premier concept à Las Vegas en début d’année prochaine. L’occasion pour le mystérieux constructeur de dévoiler de nouvelles images et de préciser sa stratégie.

Faraday Future n’en finit pas de nous intriguer. Après avoir annoncé la sortie d’un premier véhicule électrique et autonome pour 2017 et planifié un investissement d’un milliard de dollars pour la création d’une nouvelle usine, le constructeur confirme sa participation au CES Las Vegas (6-9 janvier) où il lèvera le voile sur son premier modèle. Si aucune donnée technique n’a encore été révélée, certains évoquent une voiture électrique dotée d’un pack batterie de 100 kWh.

Faraday et Tesla contre le reste de l’industrie automobile

Si beaucoup présentent Faraday Future comme un concurrent de Tesla, la réponse du constructeur est assez claire.

« C’est Faraday et Tesla contre le reste de l’industrie. Pourquoi je verrai Tesla comme un adversaire ? (…) Faraday et Tesla essaient tous les deux d’apporter des solutions plus propres et meilleures sur le marché automobile, c’est inévitable qu’on nous compare. Mais je m’intéresse d’avantage à ce que fait le reste de l’industrie, à quelle vitesse elle réagit » a expliqué Nick Sampson, Vice-président R&D et Engineering.

Publicité


Vers un nouveau « business model »

Si Faraday Future n’a pas dit un mot sur les caractéristiques de son futur modèle, le constructeur est beaucoup plus loquace quant il s’agit de son « business model » qu’il souhaite vraiment différent de celui jusqu’ici utilisé dans l’industrie automobile. Celui-ci ne tournerait pas autour de la vente du véhicule mais vers un système d’abonnements et d’applications.

« Nous envisageons la voiture comme un téléphone intelligent. L’argent commence à rentrer une fois que le client a l’engin entre les mains » a indiqué Nick Sampson.

Publicité