Aston Martin vient de signer un accord avec le groupe chinois LeEco pour travailler à la production de l’Aston Martin RapideE, sa future voiture électrique dont la commercialisation devrait intervenir d'ici à 2018.

Le développement de la future voiture électrique d’Aston Martin vient de prendre un nouvel élan. Après une première collaboration lors du CES Las Vegas en début d’année pour la présentation d’une version connectée de la Rapide S, Aston Martin vient de signer un nouveau protocole d’accord avec LeEco (anciennement LeTV)  pour travailler de concert à la production de la future Aston Martin RapidE.

Pour les deux partenaires, il s’agit désormais d’identifier les solutions technologiques les plus pertinentes pour la future voiture électrique d’Aston dont l’arrivée sur le marché est annoncée d’ici à 2018 avec pour ambition de chasser sur les terres de la Tesla Model S.

Si on ne connait toujours pas les caractéristiques de la voiture, dont un premier concept avait été présenté en octobre 2015, les rumeurs évoquaient alors un modèle proposé en deux versions. L’une avec 500 chevaux de puissance et 320 kilomètres d’autonomie et la seconde plus puissante avec environ 1000 chevaux.

Faraday Future également concerné

Si la priorité des deux partenaires ira au lancement de la RapidE, le partenariat évoque la possibilité de lancer toute une gamme de véhicules électriques connectés de nouvelle génération sous les marques Aston Martin, LeEco… et Faraday Future dont LeEco, anciennement LeTV, est l’un des principaux financeurs avec un projet d’usine à un milliard de dollars dans le Nevada.

RapidE – Aston Martin s’associe à LeEco pour sa berline électrique
Notez cet article