Citroën a lancé une campagne de pub en toute autodérision pour son Ami. La citadine électrique est moquée pour son design dans ces affiches vues dans Paris. Le constructeur rappelle via ces images que le modèle n’est pas fait pour être beau.

Vanter les mérites d’une voiture en critiquant son design et ses performances est osé. C’est pourtant ce qu’a fait Citroën sur sa nouvelle campagne publicitaire actuellement diffusée à Paris. Les affiches faisant la promotion de l’Ami électrique sont en effet très critiques au sujet de l’apparence de la voiture.

« Curieusement, notre designer n’a toujours pas été viré », peut-on lire sur une des affiches. Une autre plaisante au sujet de la disponibilité de l’Ami dans des magasins n’ayant aucun lien avec l’automobile. « Oui, elle ressemble à un grille-pain. C’est pour ça que vous pouvez l’acheter chez Darty ».

Pour réduire les coûts, la carrosserie est la même à l’avant et à l’arrière. C’est pour cela qu’une porte s’ouvre normalement, et l’autre est une portière antagoniste. Là encore, Citroën saisit la balle au bond : « Le pire, ce n’est pas que ses portes soient montées à l’envers. C’est qu’on l’a fait exprès. »



Malgré cette autocritique, la campagne de pub devrait rencontrer un franc succès. La Citroën Ami ne vise aucun concours d’élégance et encore moins un record de performance. Accessible au plus grand nombre, puisqu’elle se conduit sans permis, elle va ainsi bénéficier d’une belle exposition sous un angle original.