Sous la pression de la transition énergétique, BMW adopte une nouvelle stratégie et va développer une plateforme dédiée aux voitures électriques.

Si la BMW i3 repose déjà sur sa propre plateforme, les rares BMW électriques font confiance à des plateformes thermiques éprouvées et remaniées pour embarquer une motorisation sans émissions. Finalement, la firme allemande envisage plus sérieusement l’avenir de la mobilité électrique et annonce une nouvelle plateforme spécifique.

C’est ce qu’a annoncé Oliver Zipse, le patron de BMW, lors de la présentation des résultats trimestriels du groupe. Ainsi, la marque bavaroise développera une plateforme unique et partagée entre les prochains modèles électriques de la gamme.



Un choix technique dédié pour une meilleure flexibilité

Cette nouvelle stratégie confirme les premières ambitions de Mandfer Schoch, le chef du comité d’entreprise du groupe, et s’éloigne ainsi de la précédente projection, qui prévoyait une plateforme unique et destinée à toutes les formes de motorisation.

Ce choix permettra à BMW de profiter d’une meilleure flexibilité et de pouvoir faire tourner ses usines allemandes de Dingolfing, de Ratisbonne, de Munich, et de Leipzig. La firme bavaroise affirme ainsi qu’elle garantira une utilisation des capacités à long terme et donc un niveau d’emploi élevé dans ses usines en Allemagne.