Malgré les difficultés récemment rencontrées avec le coréen Samsung SDI, Volkswagen confirme avoir sécurisé ses approvisionnements en batteries pour les années à venir.

« Je peux confirmer que pour les premières années de notre plan, un nombre suffisant de cellules a été contractuellement sécurisé », a déclaré Thomas Ulbrich, membre du conseil de direction de la marque VW en charge de la mobilité électrique, lors d’une interview accordée à Automotive News. Ce dernier a ajouté que c’était le cas jusqu’en 2023. Un discours rassurant alors que Bloomberg relayait récemment les tensions entre le constructeur et le coréen Samsung SDI.

Le dirigeant a également réfuté l’hypothèse avancée par certains médias selon laquelle le partenariat conclu avec Northvolt pourrait avoir des répercussions sur les contrats conclus avec les fournisseurs asiatiques. « Ils espéraient probablement conserver un oligopole pendant longtemps. Nous avons les contrats, donc personne ne va nous dire ‘nous n’allons plus vous fournir’ » a réagi le dirigeant. Annoncé il y a quelques jours, l’accord avec Northvolt prévoit la construction d’une usine de production de cellules en Allemagne.

300.000 véhicules par an dès 2021

Pour Volkswagen, l’approvisionnement en batteries est un enjeu majeur. Alors que des problématiques d’approvisionnement en cellules ont contraint Audi à diminuer les volumes de production de l’e-tron, hors de question pour le groupe de se retrouver dans la même situation avec ses autres marques.



D’ici 2021, le géant allemand prévoit de construire 330 000 véhicules électriques par an pour ses marques VW, Audi et Seat. Première de cette nouvelle ère électrique, la Volkswagen ID.3 entamera sa production en fin d’année.

Une montée en puissance qui se traduit par un besoin en cellules gargantuesque. Rien qu’en Europe et en Asie, la demande du constructeur est estimée à plus 300 GWh pour les dix prochaines années. Et en attendant d’ouvrir son propre site avec Northvolt, au mieux fin 2023, le groupe n’a d’autres choix que de continuer à travailler avec des fabricants asiatiques qui font la loi sur le marché. LG Chem, Samsung et SK Innovation ont été choisis pour l’Europe et Amperex pour la Chine. Pour l’Amérique du Nord, SK Innovation sera le partenaire privilégié du constructeur à compter de 2022.