Volkswagen pourrait être contraint de revoir son plan d’acquisition de batteries suite à la modification d'un contrat avec le groupe coréen Samsung SDI.

Les batteries sont devenues le nerf de la guerre pour la plupart des constructeurs. Une dépendance sur laquelle ne manquent pas de jouer les fournisseurs asiatiques et dont vient de faire les frais Volkswagen. Selon Bloomberg, le géant allemand s’inquiète de l’annulation d’un important contrat avec Samsung SDI.

Samsung avait initialement accepté de fournir un peu plus de 20 GWh de batteries, soit de quoi alimenter 200.000 à 300.000 voitures électriques du constructeur.  Les volumes sur lesquels se serait engagé Samsung seraient finalement tombés à moins de 5 GWh au cours des négociations. Un coup dur pour le groupe allemand qui comptait sur son partenaire coréen pour alimenter sa gigantesque offensive sur le segment du tout électrique.

Une situation qui risque de contraindre le constructeur à renégocier ses volumes avec ses autres fournisseurs. En dehors de Samsung SDI, Volkswagen a également conclu des accords avec LG Chem, CATL et SK Innovation. Une approche multifournisseurs censée réduire les problématiques d’approvisionnement. Reste à savoir si le groupe allemand saura s’affirmer face à des acteurs asiatiques particulièrement convoités.

Publicité


Publicité