Avec le Chevrolet Blazer EV, GM s’attaque au Tesla Model Y


Chevrolet Blazer EV

Désireux de rejoindre et même de dépasser Tesla, General Motors dévoile enfin une voiture électrique destinée à une grande diffusion. Le Chevrolet Blazer EV cible directement le Tesla Model Y, mais ne sera réellement commercialisé qu’à l’été 2023.

Publicité

Tout comme son compatriote Ford, General Motors promet aux investisseurs qu’il est en mesure de rattraper les volumes de Tesla d’ici à 2025. Pour le moment, tout s’apparente surtout à de la communication. Le GMC Hummer EV ne peut que réaliser des volumes limités. Il en va de même pour le Cadillac Lyriq dont les livraisons commencent, la marque haut de gamme du groupe n’ayant plus qu’une diffusion assez limitée depuis de nombreuses années.

Les vrais volumes doivent venir de Chevrolet, qui pour le moment présente des véhicules sans les livrer. C’est le cas du pick-up Silverado EV ou du SUV Equinox EV. Ce sera aussi le cas de ce nouveau Blazer dont les livraisons débuteront effectivement à l’été 2023 pour les premières versions. La production aura lieu au Mexique dans l’usine de Ramos Arizpe.

Performance et autonomie alignées sur le Model Y

Soyons clairs dès le départ, le Blazer EV cible le Model Y. Une évidence confirmée par les caractéristiques annoncées par GM. L’autonomie peut ainsi atteindre 512 km en cycle EPA, quand le Model Y Long Range affiche 525 km. La version la plus performante, le Blazer SS, aligne 557 ch/879 Nm. Il revendique une autonomie de 464 km et un 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes (488 km et 3,7 s pour le Model Y Performance).

Originalité du Blazer, sa plateforme Ultium partagée avec le Lyriq lui permet de proposer des versions traction, propulsion ou à 4 roues motrices. Une offre inédite sur le marché hors utilitaires. GM tirera aussi parti de sa présence sur le marché des véhicules de police, où Tesla peine encore à percer, en lançant d’emblée un Blazer homologué en catégorie Police Pursuit et basé sur le SS.

Plus encore que le Blazer essence, qui continuera sa carrière en parallèle, le Blazer EV se positionne comme un SUV dynamique. Sa hauteur réduite est ici combinée à un empattement très long pour des proportions peu habituelles. À l’intérieur, on retrouve aussi quelques évocations de la Camaro, mais des écrans de 11 et 17,7 pouces bien actuels, tout comme l’absence de bouton de démarrage. Le Blazer EV embarque l’ensemble des dernières technologies de GM : architecture électronique Ultifi pour des mises à jour à distance de l’ensemble du véhicule, la conduite semi-autonome mains libres (selon les routes) Super Cruise…

À lire aussi GM va vendre ses composants électriques à d’autres constructeurs

Du côté électrique, on ignore encore la taille des batteries des différentes versions. Les modèles annonçant la plus grande autonomie devraient reprendre la batterie 100 kWh du Cadillac Lyriq qui annonce 499 km d’autonomie. Une autonomie similaire au Model Y, mais avec 25 kWh de plus… Tesla garde donc une longueur d’avance sur GM en matière d’efficience. La trappe de charge est motorisée. La puissance de charge atteint 11,5 kW en courant alternatif, et 190 kW en courant continu.

 


Publicité

Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2023 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre